Burkina: un soldat français meurt lors d'un exercice

Un sous-officier français des forces spéciales a trouvé la mort dans le crash d'un hélicoptère lors d'un entraînement nocturne dans le nord du Burkina Faso vendredi soir. L'adjudant Samir Bajja, âgé de 38 ans, est le deuxième soldat français à mourir au Sahel depuis le lancement de l'opération Barkhane en août dernier.



Des militaires de l'opération Barkhane à Ndjamena, au Tchad, le 26 octobre 2014. REUTERS/Emma Farge
Des militaires de l'opération Barkhane à Ndjamena, au Tchad, le 26 octobre 2014. REUTERS/Emma Farge

Deux autres membres de l'équipage sont blessés, leur pronostic vital n'est pas engagé. L'équipage à bord d'un hélicoptère Caracal, effectuait un exercice périlleux, mais capital appelé « poser poussière », comme l'explique le lieutenant-colonel Michel Sabatier, conseiller à la communication de la force Barkhane.

 

Il s'agit pour nos équipages de s'entraîner à poser leur machine dans un environnement spécifique qui créé un gros nuage de poussière et qui génère des pertes de repères éventuelles pour l'équipage dans les derniers mètres du poser. C'est un savoir-faire très complexe qu'il faut maîtriser pour les pilotes d'hélicoptère.

Rfi.fr

Lundi 1 Décembre 2014 - 10:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter