Burundi: des doutes sur la présence du Cnared à Arusha

A six jours de la reprise annoncée de discussions sur l'avenir du Burundi à Arusha, la principale coalition d'opposants attend encore son invitation. Le pouvoir a toujours dit qu'il ne comptait pas s'asseoir à la même table que le Cnared, accusé de compter des terroristes dans ses rangs. Et les médiateurs ne semblent pas trop savoir comment se positionner.



Lors de la précédente session de discussions fin mai, le facilitateur avait invité les différentes composantes du Cnared, mais pas le mouvement en tant que tel. Colère des opposants qui avaient alors refusé de débattre dans ces conditions. Il y avait eu aussi quelques petites tensions au sein du mouvement, car certaines composantes du Cnared s'étaient quand même rendues à Arusha.
 
Pour l'instant, l'ancien président tanzanien Mkapa, le médiateur, semble privilégier la même option pour la reprise des discussions, ce qui étonne le porte-parole du Cnared, Pancrace Cimpaye : « On s’était rencontrés ici à Bruxelles. C’est une rencontre qui était riche, une rencontre qui était conviviale. Aujourd’hui, que le Cnared ne soit pas invité après une si heureuse rencontre, on se pose des questions. Nous attendons. La balle est du côté de la facilitation. »
 
Le porte-parole du Cnared explique avoir écrit au facilitateur, pour répéter sa position : le Cnared doit participer à ces discussions, mais il doit être invité en tant que tel. Pas question d'aller à Arusha en ordre dispersé. Néanmoins, on voit mal comment la situation pourrait changer, car le pouvoir burundais refuse toujours catégoriquement de négocier avec le Cnared.
 
 

Source: Rfi.fr


Mercredi 6 Juillet 2016 - 16:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter