Burundi: l’armée appelle au calme après le discours des putschistes

L'usage de la force n'est pas la solution, rappellent les autorités burundaises après la déclaration du général Léonard Ngendakumana, le bras droit du chef putschiste burundais Godefroid Nyombaré. Dans une interview de 12 minutes à la télévision kényane KTN, le général avait accusé de nouveau le président Nkurunziza de vouloir s'accrocher au pouvoir. Il avait réitéré sa volonté de le renverser. L'armée ne doit pas se mêler de politique, commente en réaction le porte-parole de l'armée burundaise.




RFI

Mercredi 8 Juillet 2015 - 10:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter