Burundi: les corps repêchés dans la rivière Mubarazi restent non identifiés

Au Burundi, cela fait 24 jours que ses proches sont sans nouvelles de Jean Bigirimana. Ce journaliste travaillant pour la publication indépendante Iwacu a disparu le 22 juillet dernier, lors d'un déplacement dans la localité de Muramvya au Burundi. Selon des témoins il a été arrêté par des agents des services de renseignements, mais la police dément. Ses proches le recherchent. Deux corps ont été repêchés dans la rivière Mubarazi mais selon son épouse, il ne s'agit pas de Jean Bigirimana.



Après une première mission infructueuse menées par les autorités, les collègues de Jean Bigirimana ont découvert lundi dernier deux corps dans la rivière Mubarazi. Ils ont été repêchés mais sont en mauvais état après plusieurs jours passés dans l'eau. La police est catégorique : aucun des deux n’est celui du journaliste.

L'épouse du journaliste, accompagnée de membres de la Commission nationale indépendante des droits de l'homme, est cependant allée inspecter les corps pour s'en assurer. Ecoutez le récit d'Antoine Kaburahe, le directeur du journal Iwacu.

Source: Rfi.fr



Lundi 15 Août 2016 - 11:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter