Burundi : tensions au quartier Nyakabiga

La police a reçu l'ordre de retirer des rues de la capitale, toutes les barricades érigées par les jeunes manifestants contre le troisième mandat du chef de l'Etat.



Des coups de feu ont été entendus dans ce quartier, le bilan n’étant pas encore connu.

Pendant ce temps, la coalition contre le troisième mandat de Pierre Nkurunziza a décrété une trêve ce samedi.

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda a par ailleurs déclaré vendredi son intention de ‘’surveiller attentivement la crise qui secoue le Burundi’’, depuis que le président Nkurunziza a décidé de se présenter pour un troisième mandat.

Dans un communiqué rendu public, elle a signalé que quiconque incite à commettre des violences massives ou y participe en ordonnant, sollicitant ou encourageant des crimes relevant de la compétence de la CPI ou en y contribuant de toute autre manière est passible de poursuites devant la sa juridiction.

Les Etats-Unis évoquent également l’éventualité de sanctions contre toute personne qui planifie ou participe aux violences nées de la décision de Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat.

La position américaine a été précisée par l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Samantha Power, à l’issue d’une réunion du Conseil de Sécurité sur le Burundi, vendredi.


BBC Afrique

Samedi 9 Mai 2015 - 09:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter