Burundi : un sommet à Dar Es Salam

La société civile espère que les dirigeants ainsi réunis pourront convaincre le président Burundais Pierre Nkurunziza de retirer sa candidature et de reporter les élections législatives et communales prévu le 5 juin prochain.



La société civile compte sur les dirigeants de l'Afrique de l'Est pour faire reculer P. Nkurunziza.
La société civile compte sur les dirigeants de l'Afrique de l'Est pour faire reculer P. Nkurunziza.

En effet, elle affirme qu'elle considère ces consultations comme une mascarade.

En marge de la rencontre des Chefs d'Etats, des rencontres de plaidoyers sont prévues depuis la veille.

L'opposant Burundais Chauvineau Mugwengezo et l'avocat Cyriaque Nibitegeka qui devaient y prendre part ont été retenus à leur arrivée en Tanzanie.

« On ne nous a pas dit pourquoi on nous a arrêtés, nous sommes restés à l'aéroport et on nous a seulement dit que c'est pour des raisons politiques » a expliqué l'avocat burundais à la BBC.

La vice-présidente de la Commission électorale nationale (Céni) au Burundi a fui à l'étranger, démissionnant de ses fonctions à la veille du scrutin.

Son absence n'empêchera pas la tenue d'élections législatives et communales prévues le 5 juin prochain, selon le président de cette Ceni qui dément l'information faisant état d'une note de démission.


BBC Afrique

Dimanche 31 Mai 2015 - 07:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter