C1-1/2 finale Dortumund vs Real Madrid: sans pression pour Mourinho

A la veille d'affronter le Borussia Dortmund en demi-finale aller de la Ligue des champions, José Mourinho a rappelé que son adversaire était à sa place dans le dernier carré. «Nous avons en demi-finales quatre des six équipes que tout le monde attendait à ce stade de la compétition», a rappelé l'entraîneur du Real Madrid.



C1-1/2 finale Dortumund vs Real Madrid: sans pression pour Mourinho

«Quel peut être l'effet de l'annonce du transfert au Bayern de Mario Götze sur Dortmund ?
Je ne connais pas Mario Götze, je ne connais pas la mentalité et la culture des supporters de Dortmund, il m'est donc difficile de donner un avis là-dessus. Tout cela dépend de la situation, je ne sais pas si ça peut avoir des conséquences négatives ou positives sur le match de demain.

Quelles sont les chances des deux équipes d'accéder à la finale ?
Nous avons en demi-finales quatre des six équipes que tout le monde attendait à ce stade de la compétition. Parfois, il y a une équipe surprise qui atteint les demi-finales, mais cette année ce n'est pas le cas. Presque tout le monde attendait ces quatre équipes en demi-finales, avec peut-être la Juventus et Manchester United, mais ça se joue entre ces cinq, six équipes. Et il est difficile de prédire lequel des quatre demi-finalistes va atteindre la finale. Le Borussia et le Real Madrid ont chacun 25% de chances de gagner la compétition.

Avec le recul, comment jugez-vous vos deux matches face à Dortmund en phase de poules ?
Les quatre buts que nous a inscrits le Borussia sont le fruit de nos nombreuses erreurs sur ces deux matches. Si nous devions encore encaisser des buts lors des deux prochains matches, j'espère que l'on pourra dire que c'était des buts fantastiques, impossibles à éviter.

«Je n'ai pas peur, je n'ai pas la pression»

Quelle équipe de Dortmund attendez-vous demain ?
Je ne connais pas très bien Jürgen Klopp mais je le considère comme un entraîneur formidable et un homme de qualité. Je pense qu'il ne va pas cogiter sur le Real Madrid mais plutôt se concentrer sur le jeu de son équipe. Et je pars du principe qu'il va faire pratiquer à son équipe un jeu très offensif, dans lequel elle va se battre sur tous les ballons pour aller vers l'avant.

Pour l'entraîneur du Real Madrid, une demi-finale de Ligue des champions produit-elle une inquiétude particulière ?
Je n'ai pas peur, je n'ai pas la pression, je suis quelqu'un qui se bat pour ne pas connaître de tels sentiments. C'est un match de plus, tout comme Galatasaray ou Manchester aux tours précédents. Je ne vois pas autrement ce match que naturellement nous souhaitons remporter.

Allez-vous regarder l'autre demi-finale, Bayern-Barça ?
On va évidemment regarder ce match tous ensemble à l'hôtel. Au moment du tirage au sort, j'étais très détendu car je n'avais pas d'équipe que je préférais affronter. Parmi les trois adversaires potentiels, il n'y en avait en effet pas un que je souhaitais plus ou moins rencontrer. J'attends évidemment un superbe match et c'est normal quand deux aussi grandes équipes se rencontrent.» 
 


Interview réalisée mardi par Francefootball



Mercredi 24 Avril 2013 - 15:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter