C1 : Les grands d’Europe n’ont pas fait leur liste au Père Noël ? Nous avons des idées pour eux

Du Bayern Munich au Real Madrid, en passant par le PSG, ils sont seize et veulent tous gagner la Ligue des champions. Eurosport.fr a décidé de les aider en demandant un coup de main au Père Noël. Voici ce que l'homme en rouge pourrait apporter aux doux rêveurs qualifiés pour les huitièmes de finale de la C1.



L’intégrale de Docteur House pourArsenal

Une infirmerie pleine, encore et toujours. Les saisons se suivent et se ressemblent pour les Gunners, qui comptent leurs blessés à chaque début de semaine. En huit saisons et 177 épisodes, le Docteur House a dû se farcir tous les cas médicaux les plus improbables des Etats-Unis. Arsène Wenger  et le staff médical londonien auront sûrement des tuyaux à en retirer. Après ça, ils pourront dire qu’ils ont tout tenté (ou presque).

Opposé à Monaco  en huitièmes de finale

Le chrono de Robert  Duverne pour l’Atlético

A 130 secondes et un coup de tête de Sergio Ramos  près, l’Atlético Madrid  aurait été sacré champion d’Europe en mai dernier. Les Colchoneros seraient bien inspirés de mieux gérer leur temps cette saison, s'ils ne veulent pas nourrir à nouveau des regrets éternels. Le plus compliqué pour récupérer le chrono de Robert Duverne, rendu célèbre à Knysna, ce sera de convaincre Louis Nicollin  de le lâcher. Il figure en effet dans la collection personnelle du président de Montpellier.

Opposé au Bayer Leverkusen  en huitièmes de finale

Patrice Evra, Robert Duverne et Raymond Domenech
Patrice Evra, Robert Duverne et Raymond Domenech - AFP

Un appel à Thierry Henry  pour le Barça

Le Barça a bouclé l’année 2014 sans le moindre titre, une première depuis 2008. Cette disette avait précédé le feu d’artifice de 2009, lorsque les Catalans avaient remporté les six compétitions dans lesquels ils étaient engagés. Ça tombe bien, un ancien de cette époque s’est libéré, en la personne de Thierry Henry. Pas besoin de le mettre sur le terrain, le meilleur buteur de l’histoire des Bleus pourra évoquer son expérience, avec des larmes au bord des yeux, en compagnie de Neymar, Suarez et consorts. Histoire de leur rappeler ce que ça fait de soulever des trophées.

Opposé à Manchester City  en huitièmes de finale

Thierry Henry, Lionel Messi et Samuel Eto'o sous le mailllot du Barça, en 2008-2009.
Thierry Henry, Lionel Messi et Samuel Eto'o sous le mailllot du Barça, en 2008-2009. - AFP

"Comment reconquérir son ex" pour le Bayern Munich

Un bouquin signé Eric Costa qui pourrait donner des idées aux Bavarois. Après avoir abandonné leur titre de champion d’Europe au Real Madrid, les coéquipiers deFranck Ribéry  pourront y apprendre à "gérer la douleur de cette perte", "prendre soin de leur corps" ou "travailler leur confiance en eux" pour "préparer efficacement" l’opération reconquête. Le dernier chapitre, intitulé "La bataille finale : comment vous assurer de garder votre reine", sera là pour les guider jusqu’à l’objectif suprême.

Opposé au Shakhtar Donetsk en huitièmes de finale

Franck Ribéry Ligue des champions 2013 Bayern Munich
Franck Ribéry Ligue des champions 2013 Bayern Munich - AFP

Un nouvel autobus pour Chelsea

La victoire de Chelsea lors de la Ligue des champions 2012 devait beaucoup à deux choses : une magnifique aventure humaine et une défense de fer. Cette dernière avait fait le travail la saison passée à Madrid (0-0), avant que les Blues n’explosent à domicile en demi-finale retour face à l’Atlético (1-3). Si le jeu des Londoniens n’a plus rien à voir désormais, la bande à José Mourinho  aura certainement besoin de ses valeurs d’antan pour faire entrer le manager portugais dans l’histoire, en devenant le premier entraîneur à remporter la C1 avec trois clubs différents.

Opposé au PSG en huitièmes de finale

Une porte blindée pour Dortmund

A force de perdre ses meilleurs joueurs saison après saison, le Borussia joue avec le feu. Robert Lewandowski l’été dernier, Mario Götze  le précédent : la formation dirigée par Jürgen Klopp  a perdu deux éléments clés en l’espace de douze mois. Résultat, il végète dans la zone rouge en Bundesliga à la trêve. Même s’il brille toujours en Ligue des champions, sa situation domestique inquiète. Alors le club de la Ruhr devra tout faire pour retenir Marco ReusIlkay Gündogan  ou Mats Hummels  au mercato hivernal. Quitte à employer les grands moyens.

Opposé à la Juventus en huitièmes de finale

Marco Reus avec le Borussia Dortmund
Marco Reus avec le Borussia Dortmund - AFP

Une machine à remonter le temps pour la Juventus

Il fut une époque pas si lointaine où la Juventus était une invitée régulière du dernier carré de la Ligue des champions. Mais le "Calciopoli" est passé par là et le club turinois n’a plus connu les joies d’une demi-finale de C1 depuis 2003. Une éternité à l’échelle d’une équipe victorieuse à deux reprises de la compétition, même si elle a goûté à une demie de Ligue Europa la saison passée. Insuffisant néanmoins pour combler sa faim et son envie de retrouver son lustre d’antan sur la scène continentale.

Opposé au Borussia Dortmund  en huitièmes de finale

Carlos Tevez (Juventus)
Carlos Tevez (Juventus) - Panoramic

Une poupée vaudou pour Leverkusen

Souvent placé, jamais gagnant, le Bayer fait tout pour mériter son surnom de "Neverkusen". Aucun titre à son palmarès depuis 1993, le club attend désespérément de dépoussiérer son armoire à trophées, où figurent une Coupe d’Allemagne et une Coupe de l’UEFA. La Bundesliga étant déjà quasiment jouée, restent la Ligue des champions et surtout la Coupe d’Allemagne. C’est dans cette dernière que Leverkusen abattra sa meilleure carte. Rendez-vous début mars pour son huitième de finale face à Kaiserslautern.

Opposé à l’Atlético Madrid en huitièmes de finale

Un manuel de survie pour Manchester City

La route vers les quarts de finale de la C1, Manchester City ne l’a jamais empruntée dans son histoire. Et autant dire que les hommes de Manuel Pellegrini  n’ont pas été gâtés par le tirage au sort, ce qui commence à être une mauvaise habitude pour eux. Après s’être extirpés du "groupe de la mort", avec le Bayern, l’AS Rome  et le CSKA Moscou, ils devront se coltiner le Barça en huitièmes de finale. Comme la saison passée. Bref, ils auront bien besoin d’un guide pour survivre dans une telle jungle.

Opposé au FC Barcelone  en huitièmes de finale

Les joueurs de Manchester City après le but de David Silva - 2014-2015
Les joueurs de Manchester City après le but de David Silva - 2014-2015 - AFP

"Mes secrets pour marquer" pour Monaco

Une VHS datant de 1992, avec Jean-Pierre Papin  en guest-star et les commentaires de Gérard Houllier, c’est collector. Les Monégasques pourraient y trouver des conseils utiles pour la deuxième partie de saison. Plus mauvaise attaque de tous les qualifiés pour les huitièmes de la Ligue des champions, avec quatre buts inscrits lors de la phase de groupes, l’ASM devra élever le niveau offensivement pour rêver plus grand. Qui de mieux que JPP pour les y aider ?

Opposé à Arsenal en huitièmes de finale

ITW Monaco - Eurosport
 

Un martinet pour le PSG

N’y voyez aucune allusion vicieuse. Simplement, le PSG est arrivé à mi-saison sans vraiment donner l’impression de se bouger sur le terrain, ou si peu. Laurent Blanc  l’a promis, il utilisera davantage la manière forte à la reprise. Un martinet, ça pourrait lui servir à faire entendre son message. Remplir les objectifs élevés fixés par le président Nasser Al-Khelaïfi en début de saison (doublé Coupe-championnat et une demi-finale de Ligue des champions) est à ce prix.

Opposé à Chelsea en huitièmes de finale

Laurent Blanc avec son équipe du PSG avant Barcelone - 2014
Laurent Blanc avec son équipe du PSG avant Barcelone - 2014 - AFP

Les Contes de Perrault pour Porto etBâle

Porto-Bâle, c’est l’affiche surprise des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Le vainqueur de cette double confrontation sera le Petit Poucet des quarts. Une histoire que les deux équipes pourront retrouver dans le recueil des Contes de Perrault. Ces derniers pourraient également les inspirer pour la suite de leur parcours. Après tout, il faudrait un miracle de Noël pour que l’une des deux soulève le trophée à Berlin  le 6 juin prochain. Mais en cette période, rien n’interdit de rêver.

Yacine Brahimi avec le FC Porto en Ligue des champions - 2014-2015
Yacine Brahimi avec le FC Porto en Ligue des champions - 2014-2015 - Panoramic

Un stock de danettes pour le Real Madrid

Difficile de trouver un cadeau utile à un club qui accumule les records et les titres depuis un an. Alors celui-ci sera surtout symbolique. Au début des années 2000, le culte"On remet ça ?" de Nicolas Anelka  (un ancien de la Maison blanche) et Sylvain Wiltord  avait envahi la télévision. Un slogan qui que les Merengue, tenants de la Ligue des champions, se feraient un plaisir de reprendre à leur compte.

Opposé à Schalke 04  en huitièmes de finale

 

 

 

Un attrape rêves pour Schalke 04

Dans la pure tradition amérindienne, il pourrait être d’un précieux secours aux joueurs de Gelsenkirchen. Pourquoi ? Parce que le souvenir de la claque infligée par le Real Madrid en huitièmes de finale de la Ligue des champions la saison passée hante certainement encore leurs nuits. Une fessée 6-1 reçue à domicile, puis un revers 3-1 à Santiago Bernabeu, Schalke 04 en fait encore des cauchemars. Avant de retrouver son bourreau, cela devrait l’aider à oublier.

Opposé au Real Madrid en huitièmes de finale

Buts en 3D : Comment la BBC a anéanti les espoirs de Schalke - Eclipse
 

Un guide du routard pour le Shakhtar Donetsk

La Bavière, son économie florissante, son patrimoine naturel, ses knödels et sa bière : tout ça, le Shakhtar Donetsk ne connait pas. Jamais dans son histoire le club ukrainien n’a affronté le Bayern Munich ni tout autre club de la région. Les joueurs de Mircea Lucescu s’y rendront au mois de mars, une période idéale pour y faire du tourisme. Au moins, ils n’auront pas tout perdu. Parce qu’il faut bien se le dire, les partenaires de Luiz Adriano ne partiront pas avec les faveurs des pronostics.


eurosport

Vendredi 26 Décembre 2014 - 15:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter