C1 - Un carré de rêve en demi-finales

La Juventus et le Real Madrid ont rejoint mercredi soir Barcelone et le Bayern Munich en demi-finales de la Ligue des champions, pour un dernier carré fantastique.



L'invité surprise des quarts, Monaco, a livré sans doute un de ses plus beaux matches de la saison, mais est tombé sur une Juve de fer (0-0 mercredi, victoire turinoise 1 à 0 à l'aller), avec un gardien imparable, Gianluigi Buffon. "On n'a pas été beaux, mais on est passé", a commenté Patrice Evra, latéral de la "Vieille Dame".

Quant au Real, après le 0-0 de l'aller face à son rival de l'Atletico Madrid, il peut dire merci à "Chicharito" Hernandez qui a marqué dans un match tendu le but de la victoire, au bout du suspense (1-0, 88e).
C'est donc un plateau sensationnel qui constitue le dernier carré de la plus prestigieuse compétition de clubs. Au total, ce sont 21 Ligues des champions qui seront représentées avec ces quatre clubs ! 
Qui tombera contre le trio infernal du Barça Messi-Suarez-Neymar ? Les Catalans retrouveront-ils sur leur chemin leur ancien coach emblématique Pep Guardiola aujourd'hui aux commandes du Bayern Munich ? 
Le suspense durera peu, puisque le tirage au sort des demi-finales (intégral, c'est à dire sans tête de série, ni protection nationale) aura lieu vendredi à la mi-journée au siège de l'UEFA à Nyon (Suisse).
Et dix jours plus tard, il faudra reprendre le chemin des terrains. Les demies se dérouleront les 5 ou 6 mai pour les matches aller, les 12 ou 13 mai pour les retour: les dernières marches avant la finale de Berlin le 6 juin.
Retour attendu de Pogba
La Juve (2 Ligues des champions) aura des arguments à faire valoir pour la suite, comme sa légende vivante, son architecte Andrea Pirlo, et son tueur en attaque, Carlos Tevez. Mais il y a une interrogation: quand et dans quel état de forme va revenir Paul Pogba, la nouvelle star de la Juve et des Bleus, actuellement à l'infirmerie? 
Le Real, avec ses 10 Ligues des champions, fait lui figure de monstre dans la compétition. Sa triplette offensive fait rêver l'Europe du foot, et effraie ses adversaires: la fameuse BBC (Benzema, Bale, Cristiano Ronaldo). Quand ils sont tous là (ce qui n'était pas le cas mercredi puisque Benzema et Bale étaient blessés), les défenses sont sur les dents. 
Barcelone (4 Ligues des champions) fait évidemment aussi partie des favoris. Le trident magique MSN (Messi-Suarez-Neymar) attire la lumière, mais d'autres joueurs sont étincelants. Andres Iniesta, en éliminant à lui seul trois joueurs du Paris SG (2-0 mardi) dans une course folle pour servir Neymar, a prouvé qu'il avait encore de beaux restes. A bientôt 31 ans (le 11 mai), l'Espagnol reste cette machine à coudre du jeu qui avait fait les beaux jours de la Roja double championne d'Europe et championne du monde. 
Des joueurs de classe, il y en a aussi au Bayern (5 Ligues des champions). Et quand ils ne sont pas là, comme Franck Ribéry et Arjen Robben, actuellement convalescents, "Pep" a suffisamment de ressources sur le banc pour écarteler son adversaire, comme Porto mardi soir (écrasé 6 à 1, alors que les Dragons avaient gagné l'aller 3 à 1). Qui ? Thiago Alcantara, Xabi Alonso, Thomas Müller ou encore Robert Lewandowski (auteur d'un doublé contre Porto mardi soir).


Jeudi 23 Avril 2015 - 09:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter