C1: l'aventure est finie pour l'OM

L'OM a livré un beau match à Naples mais repart néanmoins avec une quatrième défaite (3-2) en autant de matches. Les Marseillais sont officiellement éliminés de la compétition.



C1: l'aventure est finie pour l'OM

La dernière chance est passée pour l’Olympique de Marseille, qui n’a désormais plus aucun espoir de se qualifier pour les 8es de finale de la Ligue des champions. L’OM s’est pourtant bien battu mais il a subi ce mercredi à Naples (2-3) sa quatrième défaite en autant de journées dans cette phase de poules. Tout se jouera donc entre Arsenal (9 pts), le Napoli (9 pts) et le Borussia Dortmund, battu par les Gunners à domicile et en danger avec six points. Le club phocéen, qui a perdu son septième match d’affilée en C1, a toutefois encore une infime raison de croire à la troisième place, synonyme de Ligue Europa. Mais il faudrait un miracle. Tout ceci n’est sans doute qu'un mal pour un bien pour une équipe qui doit absolument et avant tout se ressaisir en Championnat (3 défaites et 1 nul lors des quatre dernières journées).

Les Olympiens peuvent malgré tout nourrir quelques regrets puisqu’ils ont livré la prestation la plus solide depuis longtemps. Elie Baup avait instauré un 4-3-3 avec un Valbuena positionné à gauche, un André Ayew plus en retrait, alors que Payet et Gignac ont été laissés sur le banc au coup d’envoi. C’est d’ailleurs le Ghanéen qui a refroidi le bouillant cratère San Paolo après seulement dix minutes de jeu. Le frère de Jordan a ouvert le score sur une tête suite à un corner de Thauvin (10e). Cet éclair de l’OM a vite été court-circuité par deux buts napolitains, deux coups de tonnerre signés Inler (22e) et Higuain (24e), lequel a signé son premier but contre un club français en Coupe d’Europe.

Higuain a enterré les derniers espoirs de l'OM


L’équipe phocéenne a payé cher ses nouveaux errements défensifs. C’est d’autant plus dommageable que le milieu olympien a souvent pris le pas sur celui du Napoli, bien moins tranchant et inspiré qu’à l’accoutumé. A force de pousser, les protégés de Baup ont fini par égaliser, et ce n’était que justice. L’entrée en jeu de Payet a d’ailleurs été déterminante. Son centre pour Thauvin a permis à l’ancien Bastiais de marquer le premier but de sa carrière en Ligue des champions. Mais Mandanda s’est de nouveau incliné devant Higuain, lequel a donné la victoire à Naples sur un bon service de Mertens (75e). La formation de Rafa  Benitez n’a pas été brillante mais elle a fait preuve d’un réalisme impressionnant.



Francefootball

Jeudi 7 Novembre 2013 - 11:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter