CAN 2012 : Sénégal contre Libye, le match des contrastes

Si à Malabo se tiendra en quelque sorte la « finale » du groupe A de la CAN entre la Guinée équatoriale et la Zambie, l’autre rencontre entre le Sénégal et la Libye sera marquée par les contrastes, ce dimanche 29 janvier 2012 à Malabo. D’un côté, une sélection libyenne heureuse de participer à un tel évènement. De l’autre, une équipe sénégalaise présentée comme l’une des favorites pour le titre qui rentrera dimanche soir à Dakar suite à son élimination prématurée.



Une crise couve certainement au sein de la sélection sénégalaise, bien que le discours des joueurs et du staff ne permette pas de le confirmer. L’élimination des Lions de la Téranga, après seulement deux rencontres disputées dans cette CAN 2012, est difficile à accepter, tant au sein du groupe que dans un pays en pleine effervescence, dûe au processus électoral engagé. Les Lions, qui souhaitaient donner un peu de baume au cœur à leurs compatriotes, se sont littéralement effondrés dans ce tournoi.

Deux revers inattendus du Sénégal

Une défaite (2-1) face à la Zambie, puis un incroyable revers face à la Guinée équatoriale sur le même score, mercredi dernier, ont scellé le sort d’une équipe qui dispose pourtant d’un énorme potentiel. C’est en tout cas l’opinion du milieu de terrain libyen Djamal : « le Sénégal, c’est une grosse équipe, avec de grands joueurs. Moralement ils doivent être abattus, mais leurs résultats ne reflètent pas leur niveau. Ils ont loupé leur CAN, mais ça ne remet pas en cause leur qualité ».

Désormais, il s’agît de faire bonne figure lors de la dernière rencontre avant le retour au pays. Omar Daf, emblématique joueur des Lions qui évolue avec la sélection depuis 1999, estime « qu’il faut absolument gagner pour redonner un peu de fierté à nos supporters. Nous sommes blessés, il faut réagir. » Une réaction qui pourrait bien compliquer les affaires des Libyens, toujours en lice pour une place en quarts de finale, accessible s'ils s'imposent pendant que la Zambie perd face à la Guinée équatoriale. Selon Djamal, cette rencontre « va être compliquée. Les Sénégalais veulent partir la tête haute, prendre les trois points et gagner au moins un match ». Mais le fait que le sélectionneur des Lions, Amara Traoré, souhaite « profiter de ce match face à la Libye pour faire tourner l’effectif » pourrait bien jouer en faveur des Chevaliers de la méditerranée.

Des Libyens heureux

Les Libyens se préparent donc en conséquence, toujours dans la joie et la bonne humeur. Une tonalité constante dans cette équipe. « Personnellement je suis content de ce qu’on a montré. Avec toutes les difficultés qu’on a rencontrées, on a quand même réussi à montrer qu’on pratiquait un football correct. On n’a pas pris de tôle. Je suis vraiment satisfait, malgré les difficultés, on a fait bonne figure. J’ai eu quelques échos, les Libyens sont fiers des joueurs. Même si on ne se qualifie pas, ce qu’on a fait pour le peuple libyen lui a fait plaisir. »

Le plaisir, c’est ce que souhaitent enfin donner les joueurs Sénégalais aux leurs. Pour Omar Daf, « c’est très important de finir sur une bonne note. On est des ambassadeurs du Sénégal, donc on se doit de donner le maximum parce qu’on est conscient qu’il y a beaucoup de difficultés en Afrique. Le foot redonne le sourire aux gens. En gagnant ce match là, ça ne va pas tout effacer, mais ça redonnera du baume au cœur à nos supporters ». Et pourquoi pas sauver la tête du sélectionneur Amara Traoré.
Source: RFI


Dimanche 29 Janvier 2012 - 02:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter