CAN 2012 - Tunisie: La qualification leur tend les bras

Après une victoire ô combien importante face au Maroc (2-1), la Tunisie a rendez-vous avec le Niger lors de la 2e journée du groupe B, ce vendredi à 17 heures. La Tunisie pourrait d'ores et déjà se qualifier et devrait afficher un visage plus offensif face au Mena, qui n'a que peu d'argument à faire falloir pour contrecarrer les plans des Aigles de Carthage.



On aurait pu s'attendre à des scènes de joie côté tunisien après le succès dans le derby du Maghreb, après la victoire face au Maroc. Il n'en fut rien. Comme l'affirme Sami Trabelsi, en conférence de presse, dans des propos relayés par le site officiel des Aigles de Carthages, "cette victoire ne dispense pas nos joueurs à adopter un état d'esprit différent face au Niger".

Pour le sélectionneur tunisien, tous les adversaires se valent. Inutile pourtant de se cacher que le Niger fait office de victime annoncée dans ce groupe B, composé du Maroc et du Gabon. Les partenaires de Moussa Maazou ont subit la loi face aux Panthères, lors de la journée inaugurale (2-0), sans véritablement exister. Face à la Tunisie, qui n'a perdu que deux de ses dix derniers matches, l'affaire est bien mal engagée. Mais l'étiquette de favori annoncé ne plaît pas forcément aux Nords-Africains. "La formation nigérienne est peut-être la moins forte du groupe C, mais on doit s'en méfier. On ne va pas la sous-estimer, assure Zouhair Dhaouadi à l'agence Tunis Afrique Press. Il ne faut pas oublier qu'elle s'est qualifiée aux dépens de l'Égypte et de l'Afrique du Sud. On doit respecter notre adversaire."

Mathlouti incertain, Khelifa absent

La force de cette Tunisie version 2012 réside dans le fait d'avoir un groupe de joueurs mêlant évoluant au pays et "expatriés". "Ces joueurs qui ont débuté la partie face au Maroc ont la connaissance du football africain et des compétitions africaines, concède Adel Chedli sur le site de RFI. Les noms ne veulent rien dire. C'est le coeur et la volonté sur le terrain qui permettent de se surpasser. A l'heure actuelle, les Tunisiens peuvent se targuer d'être les seuls à avoir inscrit 100% de leurs buts grâce à des joueurs "locaux".

De son côté, Saber Khelifa, l'un des 11 "expatriés", manquera la partie face au Niger. Le buteur d'Evian TG souffre effectivement d'une inflammation du ligament externe du genou. Il devrait néanmoins être disponible pour le dernier match du groupe C face au Gabon. C'est Amine Chermiti, pensionnaire du FC Zurich, qui devrait le suppléer sur le front de l'attaque. Les déboires ne sont pas terminés car Aymen Methlouthi, le portier titulaire, victime d'une contracture musculaire lors de la séance d'entraînement de mercredi soir, est quant à lui incertain. Ne nous en cachons pas, ces imprévus ne devraient pas priver les Aigles d'une qualification pour les quarts de finale.
Source: football.fr


Vendredi 27 Janvier 2012 - 16:42




1.Posté par Tahar le 27/01/2012 17:11
La Can différement
http://horsjeu.net/a-la-une/can-2012-two-days-in-the-land-of-sobraga/

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter