CAN 2013 – Les Eléphants à Dakar ce jeudi : Lamouchi, «Nous avons une carte à jouer. Je n’ai pas peur de ce match …»

Après trois jours de regroupement à Abidjan, les Eléphants débarquent ce jeudi 11 octobre en début d’après midi à Dakar où ils croiseront le fer avec les Lions de la Teranga le samedi 13 octobre prochain, en match retour comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la CAN Afrique du Sud 2013.



CAN 2013 – Les Eléphants à Dakar ce jeudi : Lamouchi, «Nous avons une carte à jouer. Je n’ai pas peur de ce match …»
Arrivés par vagues à Abidjan, les Eléphants ont effectué durant deux jours, la première phase de préparation que le sélectionneur Sabri Lamouchi va parachever à Dakar. Avant le départ de l'équipe nationale dans la capitale sénégalaise, le patron du banc des Eléphants a livré sur le plateau de « Lundi sport » de la première chaîne de la télévision ivoirienne (RTI1), l'état d'esprit de ses poulains et leur détermination à arracher la qualification au Sénégal samedi prochain.

«Les joueurs sont conscients de l'enjeu de cette rencontre. Ils y sont préparés. On fera une semaine très appliquée. On ira achever le travail à Dakar», a-t-il indiqué, avant de préciser: «On a conscience que c'est un avantage d'y aller avec deux buts d'avance. Je crois que certains signé avant le match aller d'avoir cette avance pour le match retour. En revanche, on a tous conscience que c'est un match difficile, mais qu'on a aussi une carte à jouer. On aura certainement beaucoup d'espace et ce sera un atout pour nos joueurs offensifs ».

En allant au stade Léopold Sedar Senghor, Sabri Lamouchi sait qu'il a une carte à jouer avec les Eléphants. Parce qu'il a pris soin de décortiquer le match aller avec les siens. «Le Sénégal ne jouera pas de la même manière qu'au match aller, parce qu'ils ont deux buts à remonter. A l'aller, le Sénégal a joué avec un bloc défensif très bas et compact. Nous on a eu du mal à nous libérer, à jouer simple en une ou deux touches. C'était sans doute dû à l'enjeu. En seconde mi-temps, on a eu plus d'espace, les Sénégalais étaient éprouvés physiquement peut-être. Ensuite, nous sommes montés en régime en nous projetant rapidement vers l'avant. Ce qu'on n'a pas réussi à faire en première mi-temps», a-t-il fait remarquer.

Fort de cette analyse, malgré l'absence de certains ténors (Kalou, Kader), il a confiance « au potentiel du groupe pour tenir le choc de Dakar ». « Je n'ai pas peur de ce match. Evidemment, je suis inquiet soucieux de bien préparer ce match. Mettre tout en œuvre pour préparer au mieux cette rencontre contre le Sénégal qui va sûrement jouer d'une autre manière. Ils vont se jeter dans la bataille corps et âme, car ce sera un match d'hommes», a souligné le sélectionneur des Eléphants.

Pour Lamouchi, les Eléphants n'ont jamais gagné à Dakar en cinq rencontres (4 victoires pour les Lions et 1 nul pour la Côte d'Ivoire) certes, « mais ce sont des statistiques ». «Mes joueurs sont des hommes avec de grandes qualités. Samedi, ils le démontreront, en tout cas pour ceux qui doutent encore», a rassuré le technicien franco-tunisien. Promettant ainsi la qualification de la Côte d'Ivoire, le samedi 13 octobre à Dakar. Lors du match aller le 8 septembre dernier à Abidjan, les Eléphants faut-il le rappeler, ont battu les Lions de la Teranga par 4 buts à 2.

Dépêche 



Jeudi 11 Octobre 2012 - 10:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter