CAN 2013 contre l'Afrique du Sud, Le Maroc à quitte ou double

Le Maroc joue ce dimanche (18h) à Durban sa dernière chance dans cette CAN 2013. Face à l'Afrique du Sud, les Lions de l'Atlas doivent l'emporter pour se qualifier quel que soit le résultat du match Angola-Cap Vert.



CAN 2013 contre l'Afrique du Sud, Le Maroc à quitte ou double
Un point. C'est ce dont l'Afrique du Sud peut se contenter, ce dimanche face au Maroc, pour décrocher sa qualification pour les quarts de finale. Lors de cette troisième journée du groupe A, les Bafana Bafana n'entendent pourtant pas se contenter d'attendre leur adversaire. « Le jeu défensif n’est pas mon style », a assuré Gordon Igesund en conférence de presse. Mais le coach des Bafana Bafana n'entend pas pour autant laisser ses Boys partir à l'abordage sans réfléchir. « Nous devons rester concentrés sur ce que nous avons à faire face au Maroc. Nous avons gagné contre l'Angola, mais c'est de l'histoire ancienne. Ce sera vite oublié si le résultat du dernier match ne nous est pas favorable », a-t-il ajouté, poussant chacun à rester focalisé sur la qualification. La manière ? Ce sera en option, même si les dispositions offensives affichées contre l'Angola sont plutôt de bon augure, fut-ce sans Lehlohonolo Majoro. Auteur du deuxième but contre l’Angola, le joueur des Kaizer Chiefs a dû déclarer forfait pour une blessure au tibia.

Question forfaits, Rachid Taoussi n'a également pas été épargné. A celui, persistant, d'Adil Hermach, est venu s'ajouter celui de Younes Belhanda, suspendu pour avoir écopé de deux avertissements lors des deux premiers matchs. Si l'impact de l'ancien Lensois manquera, l'absence du Montpelliérain est-elle vraiment un handicap pour les Lions de l'Atlas ? Etant donné l'inexistence du joueur lors des deux premiers matchs, la question mérite vraiment d'être posée. Voilà en tout cas qui va pousser Rachid Taoussi à remettre les clés de la maison à Abdelaziz Barrada (Getafe), auteur de la passe décisive pour El Arabi contre le Cap-Vert. Neuf ans après sa dernière finale, le Maroc espère se qualifier de nouveau pour le second tour. Après deux nuls avec l’Angola et le Cap Vert, la moindre erreur sera fatale. Le sélectionneur Rachid Taoussi veut croire en son groupe, même s'il reconnaît ses faiblesses sur le plan collectif. « Mon équipe a encore des lacunes dans ce domaine mais je ne désespère pas d’atteindre les quarts de finale », a déclaré le successeur d'Eric Gerets, qui gardera comme son homolgue sud-africain un oeil attentif sur ce qui se passera simultanément à Port-Elizabeth entre l’Angola et le Cap Vert.

P.J, à Rustenburg (Rédaction Football365/FootSud)


Dimanche 27 Janvier 2013 - 16:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter