CAN 2015 : 50 accréditations pour la presse écrite (papier et web) de chaque pays qualifié



CAN 2015 : 50 accréditations pour la presse écrite (papier et web) de chaque pays qualifié
Cinquante accréditations. C’est le nombre de pass que la Confédération Africaine  a  accordé aux photographes et journalistes de la presse écrite de chaque pays qualifié en phase finale de la CAN 2015. L’annonce est  de Junior Binyam, directeur de la communication de la confédération africaine de football (CAF).

« Nous avons décidé d’accorder 750 accréditations aux photographes et journalistes de la presse écrite (papier et sites web) des pays qualifiés et 100 pour ceux du pays hôte, la Guinée Equatoriale » a déclaré M. Binyam, retransmis par APS.

C’était à l’occasion de l’ouverture d’un séminaire de renforcement des capacités des officiers médias des associations membres de l’instance dirigeante du football africain.

« Le principe retenu pour l’attribution des accréditations n’est pas celui du premier arrivé et premier servi »  a-t-il dit.

Selon lui, « il serait anormal qu’un journaliste ayant couvert plusieurs phases finales de CAN parce qu’il s’est accrédité au dernier moment puisse être laissé de côté », avant de confirmer le report de la clôture de demande d’accréditation.

Au sujet de ce report, il a rappelé que les qualifications ont été bouclées le 19 novembre et il a été noté un rush des journalistes des pays qualifiés et la difficulté de certains à entrer dans le système. Il a ajouté le cas des journalistes du pays organisateur.

« La Guinée Equatoriale ayant été écartée depuis les préliminaires, il était important d’accorder un délai aux journalistes de ce pays », a-t-il expliqué.

« Quoi qu’il en soit, a insisté Junior Binyam, le temps des passe-droits est terminé et le Comité exécutif a indiqué lors de sa rencontre à Addis-Abeba (Ethiopie) que l’ensemble du processus d’accréditation se fera par le site de la CAF ».

« Et ceux qui attendront d’arriver en Guinée Equatoriale ne seront pas servis », a-t-il averti, appelant les officiers média et les journalistes présents au séminaire à servir d’interprètes auprès de leurs confrères.


Mardi 9 Décembre 2014 - 13:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter