CAN 2015 : Johann Obiang veut atteindre la finale avec le Gabon



CAN 2015 : Johann Obiang veut atteindre la finale avec le Gabon

Début ce samedi de la grande fête du football africain. Avec l’entrée en lice du groupe A et le match d’ouverture entre la Guinée équatoriale et le Congo.
Mais le choc de ce groupe A met au prise le Burkina Faso et le Gabon. Les Panthères qui compteront surtout sur Aubameyang, ont l’intention de prendre une sérieuse option dès ce premier match.

« On veut déjà passer les poules. Après, tout sera possible. On veut aller le plus loin possible. On a tous conscience que les tournois comme ça ne sont vraiment pas faciles à jouer… On ne peut jamais prévoir à l’avance ce qu’il va se passer. On essaiera d’aller le plus loin possible et pourquoi pas atteindre la finale. Chaque joueur qui débute une compétition veut la gagner de toute manière, » a confié Johann Obiang dans les propos relayés par Football365.

En effet, le Burkina Faso qui a surpris tout le monde en atteignant la finale de la CAN 2013 avant de tomber les armes à la main contre le Nigéria, semble se positionner avec une légère avance dans les pronostics pour le match de la première journée de la CAN 2015 qui l’opposera au Gabon ce samedi.

« C’est une nouvelle compétition qui débute, les conditions de la rencontre de samedi vont être complètement différentes. Les deux équipes vont entrer sur le terrain avec un état d’esprit différent. Ça va être un match de phase finale, pas d’éliminatoires… On va quand même un peu s’appuyer sur ces deux rencontres, mais on ne va pas trop les garder en mémoire car on sait que ça peut nous porter préjudice. Pitroipa, on sait tous que c’est un bon joueur, qu’il est redoutable, mais on ne va pas faire une fixation sur lui. Il peut faire la différence à tout moment, ce sera à nous de bien le bloquer mais, sincèrement, on ne peut pas rester bloquer sur un seul joueur. On joue contre une équipe, ce sera un onze contre onze, » a ajouté Johann Obiang.


Africatopsport

Samedi 17 Janvier 2015 - 18:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter