CAN 2015: L’intérêt que Kabila pourrait tirer d’une victoire de la RDC



CAN 2015: L’intérêt que Kabila pourrait tirer d’une victoire de la RDC

Après le nul (1-1) concédé face à la Zambie, les Léopards de la République Démocratique du Congo doivent faire mieux devant les Requins du Cap Vert pour espérer passer au second tour de la CAN 2015. Ce qui doit être, sans l’ombre d’un doute, le rêve et la prière de Joseph Kabila confronté à une grave défiance populaire depuis quelques jours.

Une victoire de la RDC, dans le match qui l’oppose actuellement au Cap Vert, augmenterait les chances de qualification des Léopards pour un passage au second tour de la compétition, après le match nul disputé contre la Zambie, dans le groupe B. Cette victoire, si elle est tant souhaitée par l’ensemble des du public sportif congolais, interroge tout de même sur l’incidence qu’elle pourrait avoir sur la situation politique qui prévaut actuellement dans le pays de Joseph Kabila.

En effet, la qualification de la RDC suscitera sans nul doute beaucoup d’enthousiasme et d’euphorie dans les rues de Kinshasa ainsi que dans les autres provinces de ce grand pays d’Afrique. Du coup, l’on peut se demander ce que cette liesse populaire pourrait avoir comme impact sur la situation politique actuelle du pays. Le football est un élément fédérateur, il rapproche bourreaux et victimes, amis et ennemis. Devant leurs écrans de télévision, les supporters congolais ne vont pas chercher à connaître la couleur de tel ou tel autre pour lui sauter dans les bras au cas Dieudonné Mbokani venait à marquer un but.

Ainsi, cette image joie nationale pourrait calmer les esprits le temps de la CAN et même après surtout si Florent Ibenge et ses protégés créaient la surprise en allant loin dans cette compétition. A partir de ce moment, le bouclier levé contre le projet de modification de la Loi fondamentale pour briguer un nouveau mandat en 2016 ne risque-t-il pas d’être baissé un tant soit peu?

Si les Léopards gagnent, c’est toute la RDC (opposants ou non) qui sera en fête. Et Kabila, à l’image de Paul Biya qui s’est toujours servi du football pour augmenter sa cote de popularité au Cameroun, pourrait éventuellement avoir un peu de répit après le tollé général suscité par sa volonté de conservation du pouvoir. De deux choses, l’une: faut-il que la RDC gagne pour le grand bonheur du peuple congolais surtout de Joseph Kabila ou faut-il que les poulains de Florent Ibenge fassent une piètre campagne, ce qui cristalliserait la colère des opposants au régime de Kabila? Les Léopards ont du pain sur la planche!


Africatopsport

Jeudi 22 Janvier 2015 - 22:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter