CAN 2015 : Leroy, Giresse, etc; que pensent-ils du désistement du Maroc ?



CAN 2015 : Leroy, Giresse, etc; que pensent-ils du désistement du Maroc ?
Quelques sélectionneurs ont réagi suite au désistement du Maroc concernant l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de football. Si la Confédération Africaine de Football n’a pour l’heure donner le nom du pays qui va abriter la compétition, elle ne change pas pour autant, la date de l’organisation de la messe continentale.
La plupart des acteurs du football africain ont espoir sur la tenue de cette CAN 2015.
Voici certaines réactions
Christian Gourcuff (sélectionneur de l’Algérie, dans L’Equipe) : «On espérait vraiment que cette CAN se disputerait au Maroc et c’est une grande déception. En tout cas, je suis très dubitatif sur les raisons qui ont conduit à cette situation. Bien sûr, je ne maîtrise pas tout mais cela ne m’empêche pas d’être étonné.»
 
Claude Le Roy (sélectionneur du Congo, dans Le Parisien) : «L’Afrique est un continent qui souffre, mais qui se bat. Et depuis que j’y travaille, c’est toujours comme ça ! En Europe, j’entends en ce moment beaucoup de commentaires sur le risque de contagion (par le virus Ebola), mais pour moi, c’est n’importe quoi. (…) Des pays comme l’Egypte, le Nigeria, l’Angole ou encore le Ghana peuvent accueillir la CAN. Il faut d’ailleurs que cette compétition se joue. Tous les joueurs ont envie de ça. Tout le monde le veut ! Sauf peut-être quelques personnes mal informées. Et ce ne sont pas ces esprits frileux qui vont me faire changer d’avis.»
 
Alain Giresse (sélectionneur du Sénégal, dans Le Parisien) : «Pour le moment, je ne sais pas si on va pouvoir la jouer. C’est qui est le plus regrettable parce que pour les Africains, la CAN est très importante. Mais je suis partagé sur le sujet, car je sais qu’il y a une situation à risque avec Ebola. Maintenant, on subit, même si on ne doit pas se détourner du sportif.»

africatopsport

Jeudi 13 Novembre 2014 - 12:40




1.Posté par hamid le 13/11/2014 13:29
ce n'est pas "l'esprit frileux" qui te changerait mais plutôt la fièvre frileuse d'Ebola qui le fera.Il faut être Africain , vivre dans le besoin et le manque de soin pour comprendre le risque.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter