CAN-2015 : un cruel tirage au sort éliminera des quarts le Mali ou la Guinée

À égalité parfaite de points, le Mali et la Guinée n'ont pas réussi à se départager sur le terrain. Selon le règlement de la CAN, pour savoir qui de ces deux équipes ira en quarts de finale, il faut attendre le tirage au sort organisé jeudi.



Le Mali et la Guinée n'ont plus leur destin en main. Lors du dernier match de la phase de poules du groupe D, les deux équipes ont été incapables de se départager. Dans le stade de Mongomo, elles se sont quittées sur un match nul (1-1), synonyme d'égalité parfaite avec trois points, trois buts inscrits et trois buts encaissés à l'issue du premier tour, juste derrière la Côte d'Ivoire.

 
Selon le règlement de la CAN, un tirage au sort va donc être organisé pour déterminer laquelle des deux sélections va prendre la deuxième place du groupe et pouvoir affronter le Ghana en quarts de finale. Il se déroulera ce soir  lors de la réunion de la Commission d'organisation de la CAN à Malabo.
"Les noms des deux équipes seront présentés avant d'être insérés dans des boules. Une personne présente dans l'audience sera invitée à tirer une boule afin de déterminer laquelle des deux équipes est qualifiée pour les quarts de finale", précise la fédération africaine de football dans un communiqué.

Cela ne correspond pas à l'esprit sportif"

Cette solution à l'allure particulièrement cruelle ne fait bien entendu pas le bonheur des entraîneurs du Mali et de la Guinée. Ils regrettent tous les deux le recours à un tel procédé.
"On va trembler avant le tirage, les Guinéens certainement aussi. Il faudra trouver une formule plus sportive, plus raisonnable", a ainsi réagi Henri Kasperczak, le coach des Aigles du Mali. "Il faut résoudre le problème de la qualification et des résultats toujours sur le terrain, jamais sur tirage au sort, ça ne correspond pas à l'esprit sportif", a ajouté l'entraîneur franco-polonais.

Son homologue de la Guinée, Michel Dussuyer, n'a pas non plus caché son agacement à l'idée de s'en remettre au hasard : "C'est dur pour n'importe quelle équipe, parce que personne ne mérite d'être éliminé. Le Mali n'a pas perdu un match, il a très bien joué dans ce tournoi, il ne mérite pas d'être éliminé comme ça, tout comme nous". Un avis que partage le joueur guinéen Kevin Constant : "C'est difficile d'accepter de rentrer dans son club sur un tirage au sort".


Cette situation est rare, mais pas inédite. Lors de la CAN en 1972, le Congo s'était qualifié après un tirage au sort face au Maroc, tandis qu'en 1988, l'Algérie avait ainsi obtenu une place en demi-finale aux dépens de la Côte d'Ivoire.

france 24

Jeudi 29 Janvier 2015 - 12:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter