CAN 2017-Aliou Cissé annonce les couleurs: "Discipline, rigueur..."



Le face-à-face a bien commencé au niveau de la Maison de la presse où les journalistes reçoivent ce vendredi matin le sélectionneur national des « Lions » du Sénégal, Aliou Cissé qui précise qu’il n’est pas « figé sur un système ». «Je m’adapte par rapport à l’effectif dont je dispose », poursuit l’ancien international sénégalais de la génération dorée de 2002. Dernière des équipes telles que l’Angola avait fait leur choix sur le Sénégal dans le cadre d’un match amical. «Ce n’est pas une nécessité de jouer un match amical », sert le successeur d’Alain Giresse.
 

«Bouna Coundoul est un grand gardien mais d’autres joueurs et il faudra batailler ferme », assure par ailleurs Aliou Cissé qui sert qu'il n'y a pas "deux (2) équipes nationales au Sénégal". "Il ne faut donc pas créer de problème, là où il n'y en a pas", marque ce dernier. "Il n'y a pas de problème de binationaux dans la tanière", enfonce-t-il en précisant toutefois qu'"il peut arriver qu'il y est plus d'affinités entre certains". "Mais, il n'y a ni binationaux ni locaux, il n'y a qu'une équipe nationale", insiste Aliou Cissé qui tresse des lauriers à Mohamed Diamé. Car dit-il "Tout entraîneur aimerait l'avoir avec lui de part sa discipline et sa rigueur".


Concernant les qualifications à la prochaine Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2017 (Gabon), le sélectionneur de l'équipe nationale du Sénégal ne tourne pas autour du pot. "Notre rôle est de mettre le meilleur onze qui ne sera pas forcément avec les meilleurs mais on a besoin de complémentarité". Le Sénégal dans la poule K avec le Niger, la Namibie et le Burundi, Aliou Cissé de lancer que ces équipes ne seront pas prises à la légère. "J'ai besoin de garçons prêts à tous les niveaux; discipline et rigueur, c'est ce que je recherche". D'autant plus que, développe-t-il: "les adversaires nous regardent comme on les regarde. Et vu les problèmes dans leurs pays, ils vont avoir encore plus de motivation".


Aux Sénégalais, l'invitation est faite d'"être proches de leur équipe ". En ce sens dira le sélectionneur national: "C'est pourquoi, on fera le maximum pour être souvent ici" même "si, il faut le dire, cela ne sera pas facile". "La presse connait tellement le football qu'il suffit à nos adversaires de les écouter pour savoir comment on va jouer", alerte le successeur d'Alain Giresse qui ne manque pas de prévenir: "C'est pourquoi, nous ne pourrons pas tout dévoiler à la presse". "J'ai besoin de temps pour mettre en place une équipe compétitive.


Il faut regarder la Côte d'Ivoire, le Ghana ou le Cameroun, ils jouent mieux que nous et ce n'est pas parce que qu'ils sont meilleurs tactiquement mais il leur a fallu du temps pour construire leurs équipes et avoir cet identité de jeu", campe Aliou Cissé selon qui: "On ne peut pas brûler cet étape". 

 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 8 Mai 2015 - 11:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter