CDM 2014-Belgique-Algérie : Les Fennecs, pour une 2e victoire africaine?



Après les déroutes du Cameroun (1-0 contre le Mexique), du Ghana (2-1 contre les Etats-Unis) et le nul nullissime du Nigéria (0-0 contre l’Iran), l’Algérie dernier représentant africain à entrer en lice contre la prometteuse Belgique (16h Gmt) dans le groupe H, cristallise toutes les attentions. Tous les espoirs d’un continent, de décrocher une seconde victoire, reposent sur les oreilles des Fennecs. En effet, seule la Côte d’Ivoire a   réussi son entame en s’imposant (2-1) devant le japon.

Il sera  toutefois difficile pour les Algériens, de sortir indemne de la gueule de l’ogre   belge, qui compte dans son groupe, des joueurs de classe mondiale évoluant dans les plus grands championnats européens à l’instar de Hazard, Lukaku, Kompany...
Cependant, la désormais première nation africaine au classement Fifa, 22e sur la plan mondial, a des chances à faire valoir. Sept joueurs  de l’effectif maghrébin ont déjà participé à une Coupe du monde (Bougherra, Lacen, Yebda, Mbolhi, Medjani, Halliche et Mesbah). En plus de disposer d’attaquants rapides, capables de causer des dommages dans la défense européenne. Notamment, Sofiane Feghouli, le meneur de jeu de Valence, qui sera sans doute l’homme à surveiller.

La capacité, Vahid Halilodzic à doper ses troupes sera de même un bon stimulant pour ses protégés. Le technicien bosnien est déjà prêt pour le combat.

« L’Algérie est une jeune équipe, qui cherche à créer l’exploit. On n’a rien à perdre. Il faudra tout donner pour n’avoir aucun regret. On entame le tournoi avec audace. Il faudra tenter quelque chose. Si nous souhaitons passer le premier tour pour la première fois, il faudra créer trois exploits. Pas seulement contre les Belges. C’est ma première Coupe du monde. Oui il y a la pression des 40 millions de sélectionneurs algériens. Et la pression de la presse qui a été très injuste avec moi après la qualification. Je n’oublierai jamais ceux qui ont insulté ma famille. Mais je n’ai pas peur et j’ai envie d’être acteur de ce Mondial. Si nous mourrons, il faudra que ce soit avec les honneurs. Tout ce qui me critique me rend plus fort. Je suis fier de ce que j’ai fait pendant trois ans en Algérie » a déclaré l’ancien joueur du Paris Saint-Germain.


 


Mardi 17 Juin 2014 - 13:51