CDM 2014- Humilié par la Croatie (4-0) : Le Cameroun dit adieu au Christ Rédempteur!



Et de 2. Le Cameroun, battu par la Croatie (4-0), pour le compte de la 2e journée de la poule A, est la deuxième équipe, après l’Espagne, à passer à la trappe. La première des nations africaines.
Pris de court par des croates très réalistes, avec l’ouverture du score de Olic (11emn), les « lions indomptables » ont sombré  au fur et à mesure que le chrono tournait. L’expulsion de Song (40emn), suite à un vilain geste (coup de coude sur le dos) sur Mandzukic, ne va qu’empirer les choses. Les Camerounais vont subir la furie Croate jusqu’au bout, en encaissant au passage 3 buts (Peresic 48emn, Mandzukic 61emn et 75emn).

Cette élimination était pourtant prévisible. Au regard de la  première prestation, terne et  sans relief d’Eto’o et Cie face au Mexique, on pouvait s’y attendre. Le score (1-0) ne reflétait d’ailleurs pas la physionomie de cette rencontre, dominée d’un bout à l’autre par la bande à Rafael Marquez. Si ce n’était pas les erreurs  de jugement de l’arbitre colombien, Wilmar Roldan, le premier représentant africain  à dire adieu au Christ rédempteur aurait pris une déculottée.

En effet, le juge de la rencontre avait refusé injustement deux buts, pour des positions fictives de hors jeu, à l’attaquant mexicain  Giovani Dos Santos.
Ce soir face à une Croatie, super réaliste, les protégés de Volker finke, en infériorité numérique toute la seconde période, n’ont su se ressaisir. Ils ont déjoué  de nouveau.  Bien vrai que sans leur fer de lance et maître à jouer, Samuel Eto’o, les camerounais n’ont pas produit ce match qui montre qu’ils avaient envie de prolonger l’aventure brésilienne.

Une élimination précoce qui va sans nul doute faire resurgir l’histoire des primes qui avait fait couler beaucoup d’encre et de salives. Des primes estimées par la presse locale à 182.000 euros par joueur. Soit  119, 210 millions de francs CFA.
Les "lions indomptables" avaient refusé d’embarquer pour le Brésil s’ils n’avaient pas reçu leurs primes.  Un acte qui avait suscité une vague d'indignation à travers le monde.


Jeudi 19 Juin 2014 - 02:14