CDM 2014 : Nigeria, Algérie, France... le Ramadan va-t-il tout fausser?

Avec le début du Ramadan ce week-end, les joueurs de confession musulmane encore en lice en Coupe du monde vont devoir choisir entre suivre ou pas le jeûne. L'Algérie et le Nigeria seront fortement touchés s'ils le suivent. Mais cela ne devrait pas fausser la compétition.



Qui va suivre le Ramadan?
L'Iran et la Bosnie éliminés, il ne reste plus que deux pays à forte confession musulmane : l'Algérie et le Nigeria (50 % de la population). Au sein de ces sélections, les joueurs devraient suivre le Ramadan même si, en tant que ''voyageurs'', ils ont le droit de reporter le mois de jeûne. ''On va discuter pour voir comment on va procéder'', explique le Fennec Djamel Mesbah dans Le Parisien.
Parmi les autres nations encore en course, les joueurs de confession musulmane devraient choisir de reporter ce qui constitue l'un des cinq piliers de l'Islam. ''Je travaille et je vais continuer à le faire, donc je ne ferai pas le Ramadan'', a ainsi prévenu l'Allemand Mesut Özil.
Et l'équipe de France?
Parmi les vingt-trois Bleus, cinq sont musulmans : Karim Benzema, Paul Pogba, Bacary Sagna, Mamadou Sakho et Moussa Sissoko. Et chacun fera son choix librement. ''Je sais que certaines lois permettent de l'éviter, a expliqué le latéral droit en conférence de presse. Alors moi, je ne vais pas le faire. Mais je respecte ceux qui vont le pratiquer.'' Le sélectionneur Didier Deschamps a de son côté surtout fait attention à ne froisser personne. ''Je n'ai rien à ordonner aux joueurs. Ce sont des sujets sensibles et délicats. On respecte la religion de tout le monde. Les joueurs ont l'habitude, ce n'est pas aujourd'hui que l'on découvre la situation. Je n'ai aucune inquiétude et chacun s'adaptera à la situation.''
Quels risques?
D'une part, le jeûne, qui interdit de boire comme de manger en journée, affaiblit le corps. ''C'est une période où le risque de blessures augmente, notamment au niveau des lombaires, des articulations et des muscles'', indique à l'AFP le Dr Hakim Chalabi, médecin de l'Algérie. Le plus dur étant de ne pas s'hydrater. Des techniques existent pour limiter les effets de la déshydratation, comme modifier son alimentation ou rallonger la sieste.
D'autre part, ''il y a des sportifs qui ont de meilleurs résultats pendant le Ramadan parce que le jeûne est désiré, poursuit le docteur, qui a également officié au PSG. Cela peut même devenir une aide spirituelle et psychologique.''
Le match en plein après-midi, une chance pour la France?
Voilà LA question que tout supporter tricolore a en tête. En jouant à 13 heures à Brasilia, sous une petite trentaine de degrés (29 °C attendus avant que quelques nuages n'apparaissent dans l'après-midi), les Nigérians seront forcément affectés par le manque d'eau. Mais les effets seront très limités alors que les Super Eagles de confession musulmane n'en seront qu'à leur 3e jour de Ramadan, une période où les corps sont encore très résistants. Autre fait qui atténue les effets du jeûne : le soleil se couche tôt au Brésil, aux alentours de 17 h 30, ce qui offre de longues nuits aux musulmans pour se nourrir. A titre d'exemple, lors des Jeux de Londres de 2012, ceux-ci devaient attendre 21 heures. Alors non, ce n'est pas encore gagné pour les Bleus.
 

Metronews.fr

Samedi 28 Juin 2014 - 13:24