CDM- Coup de tonnerre au Brésil: Tenante du titre, l'Espagne sort dès le 1er tour

La succession de la "Roja", championne du monde en titre, est ouverte. Battue d'entrée (5-1) par les Pays Bas, l'Espagne vient de s'incliner (2-0) face au Chili. Double défaite synonyme d'élimination de la compétition. La 3ème et dernière sortie des espagnols contre l'Australie dans le Groupe G ne sera que pour sauver l'honneur.



CDM- Coup de tonnerre au Brésil: Tenante du titre, l'Espagne sort dès le 1er tour
Battus d’entrée (5-1) par les Pays Bas lors de la 1ère journée du Groupe B, le tenant du titre espagnol est interdit de défaite contre le Chili. Une contre-performance qui serait synonyme d’élimination au 1er tour. Pedro et Martinez au secours de Casillas et Cie en danger. Voici la composition de l’Espagne relookée par Del Bosque.


Espagne : Casillas – Azpilicueta, Ramos, Javi Martinez, Alba – Busquets, Xabi Alonso, Iniesta – Silva, Pedro, Diego Costa.

Chili : Bravo – Jara, Silva, Medel – Isla, Mena, Aranguiz – Diaz, Vidal – Vargas, A. Sanchez.


Mais pour la petite histoire, l'Espagne n'a jamais perdu face au Chili qu'elle a battue à huit (8) reprises contre deux (2) nuls en dix (10) rencontres. Toutefois la 1ère occasion est bien chilienne. Sur la première offensive du match, Vidal efface trois Espagnols dans la surface adverse et sert Vargas en retrait. Heureusement pour la « Roja », il est gêné par Jordi Alba (2e mn). Après une délicate entame de match, le tenant du titre ne commence  à prendre ses aises dans la moitié de terrain adverse chilienne qu’à la 9e mn. Excellent arrêt de Bravo devant Alonso (15e). Diego Costa part en contre et s'immisce dans la moitié de terrain adverse, côté droit. Son tir est bien trop croisé mais Alonso aux aguets hérite de la balle mais Bravo est bien sur ses appuis.


Derrière le but chilien. Dans la surface, Sanchez  trouve Vargas qui se défait de Ramos et feinte Casillas au point de penalty ; il n’a plus qu’à marquer dans le but vide. L'Espagne, tenante du titre est mal barrée à la 20e mn. Ce, d'autant plus qu'Alonso (21e) puis Diego Costa (26e) se ratent complètement. Del Bosque affiche le visage des mauvais jours car pour le moment, l'Espagne est éliminée de la Coupe du monde. Signe de nervosité, la « roja » frôle la réduction à dix car Alonso a failli voir rouge sur un attentat sur Isla (40e).


Coup de tonnerre au Estadio do Maracanã de Rio de Janeiro. L’Espagne est menée deux (2) buts à zéro) à la 43e mn. Coup de tonnerre au Estadio do Maracanã de Rio de Janeiro. L’Espagne est menée deux (2) buts à zéro) à la 43e mn. But d'Aranguiz. Alexis Sanchez se charge d'un coup franc aux 30 mètres suite à une faute d’Alonso. Casillas repousse des deux points. Aranguiz n’a plus qu’à reprendre d’un pointu. Après 2 mn de temps additionnel, l’arbitre, Mark GEIGER vient de siffler la mi temps. Vers 45 mn de folie pour l'Espagne qui pour ne pas suivre la France (2002) et l'Italie (2010) devra se refaire pour ne pas sortir dès le 1er tour en tant que champion en titre.


Déjà de retour des vestiaires, Del Bosque effectue un changement. Alonso cède la place à Koke. A la 48e mn, Costa est bien introduit par Iniesta mais Bravo ne tremble toujours pas. 51e, sur une charge par derrière, Pedro obtient un dangereux coup franc dont Ramos se charge mais Bravo enraye le danger. Derrière, Diego Costa réalise une bicyclette côté droit et le ballon trouve Busquets, le catalan surpris , tire à côté (54e). La "Roja" domine mais à la marque c'est toujours (0-2) en faveur du Chili.


Torres fait son entrée contre Diego Costa à la 53e mn. Le Brésilien qui a pris la nationalité espagnole sort sous les huées du public. Mais côté chilien, on répond à Del Bosque par la sortie de Charles Aranguiz remplacé par Felipe Gutierrez. L’auteur du second but ne semble pas remis de son duel avec Busquets. Il était sorti sur une civière à la 58e mn. A la 70e mn, l’Espagne frôle la catastrophe. Sur une ouverture parfaite de Vargas, Isla s'essaie à une reprise qui passe juste au-dessus du but de Casillas sous les chants et cris de joie des supporters chiliens qui ont rempli au 3/4 l'Estadio do Maracanã.


Bravo passe plutôt une bonne seconde mi temps, le danger devenant réelle du côté de Casillas. Malgré ce service d’Iniesta pour Cazorla, entré en cours de jeu, qui, aux 25 mètres, plein axe, enroule une très belle frappe du gauche (81e) que Bravo repousse d'une parade sur sa ligne de but. Bravo qui, immédiatement  mis à contribution d'une superbe frappe d'Iniesta, sort la claquette. 87e mn, Torres obtient un intéressant coup franc mais Cazorla trouve la parade de Bravo qui repousse en corner qui ne donne rien. Les supporters chiliens chantent de plus belle. 6 mn de temps additionnel, cafouillage sur la surface chilienne puis 6ème corner pour l'Espagne. Encore rien (92e). Ramos se prend le maillot. Au moment où sur le banc Piqué ne semble pas y croire.


Mais c'est la réalité, l'Espagne, vainqueure en 2010 vient d'enregistrer une seconde défaite d'affilée au Brésil, théâtre de l'édition 2014 de la Coupe du monde. Synonyme d'élimination dès le premier tour. La première place du Groupe B se jouera entre les Pays Bas et le Chili déjà qualifiés en huitièmes de finale.






Mercredi 18 Juin 2014 - 21:01