PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



CDM- Messi Vs Maradona : L’élève peut-dépasser le maître

S’il soulève le trophée suprême ce dimanche, Lionel Messi n’aura plus rien à envier à Diego Maradona en termes d’accomplissements dans sa carrière.



CDM- Messi Vs Maradona : L’élève peut-dépasser le maître
Dimanche 13 juillet 2014. Cette date pourrait marquer le retour, vingt-huit ans après, de l’Argentine  au sommet du monde mais aussi un passage de témoin entre deux des plus grands joueurs de l’histoire. Idole numéro 1 dans son pays pendant presque trois décennies, l’immense Diego Maradona  pourrait se faire déposséder de ce statut par Lionel Messi. Désigné depuis toujours comme son digne héritier, la Pulga n’est plus qu’à 90 minutes de combler le principal et peut-être unique manque qui le sépare encore d’El Pibe Del Oro. S’il mène sa sélection Albiceleste à la victoire contre l’Allemagne, il possèdera enfin le titre qui lui faisait défaut pout espérer jouir de la même notoriété que son ancien sélectionneur.

Le seul grand titre qui manque à son palmarès

Bien sûr, le raisonnement en question n’est pas une vérité absolue car il ne découle d’aucune équation. Quand il est question de juger ce qu’a un supporter a dans le cœur, rien n’est réellement quantifiable et tout est propice à la contestation. Mais, il n’est cependant pas bête d’imaginer que c’est l’avis que la plupart des connaisseurs du ballon rond partage. En cas de succès à Maracana dimanche, Messi se hissera à la hauteur de son illustre ainé. Celui auquel il n’a cessé d’être comparé depuis qu’il est considéré comme le meilleur joueur au monde, voire même un peu avant. Il n’y aura, par ailleurs, plus personne pour affirmer que l’actuel capitaine argentin n’a pas la légitimité pour être mis à côté de l’ancien.

Quadruple Ballon d’Or, vainqueur trois fois de la Ligue des Champions et six fois du championnat d’Espagne, Messi a, à 27 ans, un palmarès beaucoup plus riche que celui de Maradona. Mais il lui manque encore le plus beau des trophées. Celui pour lequel on cèdera presque volontiers tous les autres. En 2006 et 2010, le rêve de le remporter s’est estompé très rapidement, mais cette année, l’espoir est toujours de mise et il est plus important que jamais. « Je veux être champion du monde, déclarait l’attaquant barcelonais sur ESPN fin mai. Pas pour changer la manière dont on me voit. J’ai envie d’atteindre cet objectif avec ma sélection, car c’est l’opportunité d’ajouter la Coupe du Monde à mon palmarès ». De jolies paroles qu’il s’est chargé de traduire sur le terrain puisqu’il a été le principal artisan de la première qualification pour la finale obtenue par les Argentins depuis 1990.

Les pro-Diego ne pourront que s’incliner

Certes, ses prestations en quarts et demies ont été discrètes, mais il a marqué auparavant quatre buts et délivré une passe décisive pour propulser les siens dans le Top 8 mondial. Il a aussi fait preuve de beaucoup de percussion et de combativité, comme l’illustre sa première place au classement des dribbleurs de la compétition. Il lui manque encore une grosse prestation lors d’un match couperet, mais même sans cela on peut considérer que ce Mondial  a été réussi. C’est d’ailleurs ce que pense la FIFA en le désignant parmi les nominés pour le titre du meilleur joueur du tournoi. Et puis, il n’est pas encore trop tard pour signer une performance légendaire. L’enfant de Rosario se réserve peut-être pour le plus grand et le plus beaux des rendez-vous.

Ses fans espèrent tous secrètement qu’il va sortir le grand jeu dimanche contre la Mannschaft, éblouir le monde entier par sa classe et être le héros de la rencontre. Car c’est de cette façon qu’il pourra conquérir définitivement le cœur des Argentins de la même manière que Maradona a su le faire en 1986. Les plus grands de ce sport ont tous su répondre présent à l’occasion d’une finale de Mondial et Messi serait bien inspiré de ne pas faire exception. Après, il y en aura peut-être encore ceux qui refuseront  de commettre le sacrilège de dénigrer Diego au profit de Leo, mais serait-ce vraiment un tort que de reconnaitre la grandeur des deux ? Les Argentins ne seront pas obligés de choisir et ils pourront surtout se féliciter d’avoir conquis deux titres mondiaux avec deux génies dans le rôle de capitaine.  
 

Goal.com

Dimanche 13 Juillet 2014 - 15:48