CDM2014-Allemagne-Ghana : Les " Black Stars" face au rouleau compresseur allemand

L' Allemagne et le Ghana se retrouvent pour la deuxième fois de suite en phase finale de coupe du monde. Cette encore cache aussi en toile de fond un duel très attendu entre les frères Boateng. Jérôme et Kevin Prince.



La leçon de football ou la sévère claque (4-0), c’est selon,  administrée au Portugal est encore fraiche dans les esprits. Le Ghana hérite d’un sacré client, pour le compte de la deuxième  journée de la poule G en l’occurrence l’Allemagne.
La NationalMannschaft  a en effet épaté lors de son entrée en matière avec la facilité déconcertante avec laquelle elle s’est défaite de la Sélecao portugaise. Avec un Thomas Muller tout en couleur, auteur d’un triplé, l’équipe de Joachim Low s’est positionnée comme un sérieux candidat au titre suprême.
En face, c’est un Ghana battu par les Etats-Unis (2-1), qui doit se racheter. Les Blacks Stars, pourtant auteurs d’un match correct, ont payé leur largesses défensives et leur manque de lucidité devant les buts. Les protégés de James Appiah n’ont donc pas droit à l’erreur, sous peine de devoir plier bagages dès leur deuxième rencontre. Ce qui sera un  coup dur pour le  dernier représentant africain à atteindre le stade des quarts de finale en 2010 en Afrique du Sud. Le Ghana avait perdu face à l’Uruguay aux tirs au but.
 
L'Allemagne a gagné ses deux dernières rencontres face au Ghana. C'était en amical en 1993 (6-1) puis au premier tour de la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud (1-0).

Un duel fratricide
Allemagne-Ghana c’est aussi le duel fratricide entre les frères Boateng. Jerome qui défend les couleurs de la Manschaft, joueur du Bayern de Munich et Kevin Prince, le Ghanéen, son demi-frère qui évolue au Shalke 04.
Deux frères que tout ou presque oppose. Jérôme est un discret défenseur et Kevin un milieu de terrain tonitruant habitué des frasques. Il a d’ailleurs déjà commencé à larguer ses piques en direction de ses adversaires. « Ce sera comme dans la Rome antique, a-t-il prévenu dans les colonnes de Sport Bild. Il y a des gens autour du terrain qui sont là pour voir deux équipes se faire la guerre. L'équipe qui gagnera sera celle qui le voudra le plus. Et donc nous nous battrons jusqu'au sang contre l'Allemagne".


Samedi 21 Juin 2014 - 13:05