CDM2014 : Ochoa crève l'écran et la Toile



Le temps d'une soirée, le portier de l'AC Ajaccio a volé la vedette à Neymar, la star de la Seleçao, lors du deuxième match de poules disputé à Fortaleza, mardi (0-0). Infranchissable, malgré les nombreux assauts Brésiliens, Guillermo Ochoa s'était déjà fait un nom en France. Le voilà maintenant sur le toit du monde.

Comme le rappelle le site anglais Mail Online, le gardien mexicain s'est même permis de revisiter l'histoire hier soir. En sortant en première période une superbe tête de Neymar, Ochoa a immanquablement rappelé le geste de Gordon Banks face à Pelé, lors de la Coupe du monde 1970 organisée au Mexique. Après la rencontre, Pelé avait d'ailleurs eu cette déclaration qui fera date : « J'ai marqué un but mais Banks l'a arrêté. » En 2014, si Neymar connaissait ses classiques, cela donnerait donc : « J'ai marqué un but mais Ochoa l'a arrêté. »
 
Le téléphone de Christophe Mongai, agent de l'international mexicain, devrait beaucoup sonner aujourd'hui. Cette saison, malgré ses multiples exploits, l'AC Ajaccio n'a pas réussi à se maintenir en Ligue 1 et Guillermo Ochoa, en fin de contrat, a décidé de tourner la page après trois saisons bien remplies. Ses six arrêts décisifs, qui tournent en boucle sur la Toile depuis hier devraient, sans nul doute, attirer la curiosité des recruteurs du monde entier.
 
La carrière de Guillermo Ochoa débute réellement à 17 ans, au Mexique, sous les couleurs de l'America, considéré comme le club le plus puissant de la zone Concacaf (l'organisme qui regroupe, sous l'égide de la FIFA, les fédérations de football du continent nord-américain, de l'isthme centre -américain et des Caraïbes). Son ascension est fulgurante et Guillermo fait ses débuts internationaux en décembre 2005 contre la Hongrie. Numéro 3 en 2006, numéro 2 en 2010, il accède enfin au statut de numéro un en 2014 au Brésil.
 
En 2011, alors que son nom est cité à Fulham ou au PSG, Guillermo Ochoa signe à Ajaccio, à la lutte pour le maintien en Ligue 1. Selon France Football, son arrivée en Corse serait surtout une question de gros sous. La chaîne de télévision mexicaine Televisa, qui s'est offert en 2009 via son canal sportif TDN les droits de la Ligue 1, tenait absolument à placer l'une des figures les plus médiatiques du pays dans ce championnat pour valoriser son investissement.
 
« MEMO » ET « NÉMO »

Dès son deuxième match, face à Lyon, Ochoa se fait remarquer en multipliant les parades et en écœurant Bafétimi Gomis et Lisandro Lopez. Depuis, le gardien mexicain multiplie les parades décisives et ses exploits tournent en boucle sur Internet. Sa plus grande œuvre, Guillermo Ochoa l'avait, déjà, réalisé face à Thiago Silva.
 
Lors de la deuxième journée de la saison 2013-2014, le gardien (comme le prouve la feuille de match, extraite du site de la Ligue de football professionnel) avait repoussé à lui tout seul les dix-sept tirs cadrés des joueurs parisiens.
 
Les multiples parades d'Ochoa avaient fini par avoir raison des tentatives de Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani. Depuis hier, Neymar, la star de ce Mondial, et Thiago Silva, le capitaine brésilien, sont les nouvelles victimes de celui que l'on surnomme « Memo ». Mario Mandzukic, buteur numéro 1 de la Croatie et prochain adversaire du Mexique, devrait se méfier.

Avec Le Monde

Mercredi 18 Juin 2014 - 17:24