CDM2014 - Parfum de scandale : Des matches du Ghana arrangés ?

Une enquête du Telegraph et de Channel 4 révèle que la Fédération ghanéenne de football aurait accepté de monnayer le résultat de ses futurs matches amicaux. Une affaire embarrassante alors que les Black Stars sont encore en lice en Coupe du monde.



Jerry Akaminko est forfait pour la Coupe du monde 2014 après sa blessure contre les Pays-Bas. Photo: Reuters
Jerry Akaminko est forfait pour la Coupe du monde 2014 après sa blessure contre les Pays-Bas. Photo: Reuters
C’est une enquête qui devrait faire du bruit au moment où la compétition bat son plein au Brésil. Au moment même où le Ghana, épatant samedi contre l’Allemagne (2-2), va jouer sa place en 8es de finale de la Coupe du monde. Le Daily Telegraph et Channel 4 révèlent en effet ce lundi qu’il est possible d’acheter un match de la sélection nationale ghanéenne ! Dans une émission qui sera diffusée outre-Manche ce lundi soir, les journalistes des deux médias montrent comment, après six mois d’enquête dans le milieu des gangs qui organisent des matches arrangés afin d’empocher de l’argent grâce aux paris sur ces rencontres, ils se sont fait passer pour des organisateurs de matches et ont pu entrer en contact avec Kwesi Nyantakyi, le président de la Fédération ghanéenne de football (GFA).
"Nous aurons des arbitres dont nous graisserons la patte et ils suivront"
— Christopher Forsythe
Les journalistes, aidés par un ancien enquêteur de la Fifa, ont d’abord discuté avec Christopher Forsythe, un agent agréé par la Fifa, et Obed Nketiah, un haut responsable de la Fédération ghanéenne. «Vous (les investisseurs) devrez nous contacter pour préciser comment vous voulez que ça se passe… le résultat. Pour cela, nous aurons des arbitres dont nous graisserons la patte et ils suivront. Si nous avons nos propres arbitres pour faire le match... Vous en aurez pour votre argent», leur explique Forsythe. Début juin, les journalistes se rendent à Miami où ils ont rendez-vous dans un hôtel cinq étoiles avec Kwesi Nyantakyi, le président de la Fédération ghanéenne, juste avant un match amical des Black Stars contre la Corée du Sud en préparation pour le Mondial (victoire 4-0 du Ghana).
 
170.000 dollars le match !

C’est là, en Floride, que le marché est conclu, les deux parties signant un contrat fixant le prix d’un match arrangé à 170.000 dollars. Christopher Forsythe, interrogé par les faux organisateurs et vrais journalistes, assène ensuite avec aplomb que «les arbitres peuvent changer le cours des matches, tout le temps. Même en Angleterre ça arrive» mais précise tout de même que les arrangements ne peuvent pas concerner toutes les équipes. «Nous choisissons des fédérations ou des pays dans lesquels nous pensons pouvoir corrompre les dirigeants», explique-t-il sans vergogne. Pour montrer leur sérieux, les deux journalistes proposent alors d’organiser deux rencontres amicales, au résultat arrangé à l’avance, après la Coupe du monde.«Nous pouvons imaginer une période expérimentale pour voir comment nous pouvons travailler, approuve Kwesi Nyantakyi. Il y a une ouverture en août, et ensuite en décembre mais je ne sais pas exactement. Ces mois semblent être le seul moment où nous pouvons avoir l’opportunité d’organiser des matches amicaux.»

Des révélations qui risquent de faire scandale et qui interviennent au moment où deux hommes d’affaire de Singapour, Chann Sankaran et Krishna Sanjey Ganeshan, et un ancien footballeur, Michael Boateng, ont été condamnés au Ghana pour avoir truqué des matches, après six semaines de procès. Une affaire qui tombe aussi très mal au moment où le premier tour de la Coupe du monde va livrer son verdict. Depuis l’élimination du Cameroun, des craintes entourent ainsi la probité du match des Lions Indomptables contre le Brésil ce lundi tandis que le spectre du match Autriche-Allemagne 1982 plane au-dessus du prochain Etats-Unis-Allemagne. Les deux sélections peuvent se contenter d’un nul pour se qualifier pour les 8es de finale et Jürgen Klinsmann et Joachim Löw, les deux sélectionneurs se connaissent bien, le premier ayant eu le second pour adjoint lors de son passage à la tête de la Nationalmannschaft (2004-2006).
La Coupe du monde est vulnérable à ces gangs criminels
— Terry Steans, ancien enquêteur de la Fifa
La Coupe du monde pourrait-elle être touchée par ce fléau des matches arrangés et des paris truqués ? Difficile à croire mais pas impossible, selon Terry Steans, ancien enquêteur de la Fifa. «Je sais que la Coupe du monde est vulnérable à ces gangs criminels parce qu’ils ont des réseaux et des contacts à tous les niveaux et qu’ils profiteront de la moindre faiblesse qu’ils verront pour l’exploiter», explique-t-il dans The Telegraph avant d’accentuer encore l’avertissement : «Les matches arrangés se sont développés. Il y en a à tous les niveaux dans beaucoup de pays car les organisateurs de matches arrangés ont infiltré tous les niveaux du football et du sport, du plan régional au plan international.»
Mis en cause dans le reportage des deux médias britanniques, M. Forsythe et M. Nketiah ont nié toute implication dans quelques matches arrangés que ce soit tandis que M. Nyantakyi a affirmé ne pas vraiment savoir de quoi il retournait et ne pas avoir lu le contrat incriminé. En attendant, la Fédération ghanéenne assure avoir pris le problème au sérieux et a demandé à la police d’enquêter sur ces allégations. «Si celles-ci sont vraies, nous demanderons des sanctions sévères», indique la GFA dans un communiqué.

Sport24.lefigaro.fr

Lundi 23 Juin 2014 - 13:46