CIV : la conviction des candidats

Après le président du FPI, Pascal Affi N’guessan, quatre autres prétendants à la présidence ont déposé leur dossier à la CEI.



Parmi eux, deux noms bien connus, Essy Amara, ancien diplomate candidat surprise déclaré il y a quelques mois.

Le second, Charles Konan Banny qui a déjà une belle carrière politique.

A 71 ans, Essy Amara, a pratiquement passé toute sa carrière de diplomate aux Nations Unies.

« Quand je vois la Côte d’Ivoire qui va contre un mur, je ne peux rester les bras croisés, ce n’est pas une ambition pour le pouvoir, mais une ambition pour la Côte d’Ivoire, une ambition pour l’avenir de nos enfants et de nos petits enfants » a déclaré à la BBC M. Amara, ajoutant que ‘’si les élections étaient équitables et justes’’, il n’avait ‘’aucune crainte’’.

L’autre candidat bien connu, l’ancien gouverneur de la BCEAO fait partie des frondeurs du PDCI-RDA de Henri Konan Bédié. Il dirigeait il y a peu la commission ‘’vérité et réconciliation’’.

M. Banny se dit sûr de sa victoire et se réclame de l’héritage de Félix Houphouët Boigny s’engage à ‘’restaurer la Côte d’Ivoire en lui redonnant les atouts que le président Houphouët lui avait conférés’’.

La correspondante de la BBC à Abidjan a fait observer que lundi, deux autres candidats passeront à la Commission électorale indépendante (CEI) déposer leurs dossiers de candidature, ce qui portera à une quinzaine le nombre de candidatures.

La CEI aura ensuite quelques jours pour se prononcer sur la validité des candidatures reçues.


BBC Afrique

Samedi 22 Août 2015 - 07:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter