CNC : "la Côte d'Ivoire n'est pas prête"

À la veille de l'ouverture officielle de la campagne électorale, cinq candidats à l'élection présidentielle ont déclaré que la Côte d'Ivoire "n'est pas prête" pour un scrutin "crédible et transparent".



Des candidats de l'opposition accusent la Commission électorale de favoriser le président-sortant Alassane Ouattara.
Des candidats de l'opposition accusent la Commission électorale de favoriser le président-sortant Alassane Ouattara.

Ces opposants sont issus pour la plupart de la Coalition nationale pour le changement (CNC). Ils s'exprimaient lors d’une réunion pré-électorale à Yopougon, un quartier populaire d'Abidjan, devant plusieurs centaines de sympathisants.

Ils ont fait savoir par l'ex-président de l'Assemblée Nationale, Mamadou Koulibaly que "si dans les 48 heures, ils n'ont pas une discussion claire, ils aviseront". Ils n'ont pas dit ouvertement s'ils recourront à un boycott de la présidentielle du 25 octobre.

Mamadou Koulibaly, Charles Konan Banny, la représentante du député Bertin Konan Kouadio, le député Kacou Gnangbo, tous candidats contre Ouattara, ont critiqué l'organisation du prochain scrutin et notamment la Commission électorale indépendante. Ils reprochent à la CEI d'être favorable au président sortant, Alassane Ouattara, qui brigue sa succession.

Ces cinq candidats dénoncent aussi des irrégularités sur la liste électorale. "Elle ne tient pas compte de beaucoup d'Ivoiriens, aucun des candidats n'a vu la liste électorale" se sont-ils plaint.

Mardi en milieu de soirée, le candidat Amara Essy, ancien ministre des Affaires étrangères, avait déclaré sur nos antennes qu'il suspendait sa candidature pour "ne pas se rendre complice d'une mascarade électorale".

Source : Rfi.fr



Jeudi 8 Octobre 2015 - 08:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter