CNCAS : Les dessous d’un pillage organisé.

Le Conseil d’administration de la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (CNCAS) a procédé hier au remplacement de Arfang Boubacar Daffé par Malick Ndiaye. Epinglé par un rapport de la Commission bancaire de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Arfang Boubacar Daffé n’a pas été maintenu à son poste de directeur de la structure.



CNCAS : Les dessous d’un pillage organisé.
La Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (CNCAS) est dans des eaux troubles. En effet la banque croule sous le poids des dettes et ce, dû à une mauvaise gestion de la structure par le désormais ex directeur général, Arfang Boubacar Daffé.

Selon des sources de nos confrères du quotidien «L’Enquête », la banque s’est retrouvée avec 80 milliards de montant de provisions sur les crédits impayés. Considérée comme «un guichet automatique » par certains cadres, la banque a, selon eux eu à financer des projets qui n’avaient rien à voir avec l’Agriculture.

Selon ces cadres, les critères qui ont été souvent mises en œuvre pour l’octroi de crédits ont été souvent politiques. C’est ainsi que le projet GOANA et d’autres projets présentés par des personnes sous recommandations de l’ancien président de la République Abdoulaye Wade ou de Karim Wade son fils, ont eu à bénéficier de financements de la structure.
 

Ousmane Demba Kane

Mercredi 6 Mai 2015 - 11:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter