CNRA : «Les «Ténèbres» et la «Lumière» d'une autorité religieuse censurés

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel sévit contre des propos du Guide des Moustarchidines Wal Moustarchidatis Serigne Moustapha Sy. Ce dernier qui, s’adressant aux deux nouveaux convertis dans l’Islam, a tenu un discours dans lequel les mots «Ténèbres » et «Lumière» sont apparus. Ce qui n’a pas été du gout de l’instance dirigée par Babacar Touré.



CNRA : «Les «Ténèbres» et la «Lumière» d'une autorité religieuse censurés
La presse a l’obligation de revoir le discours d'une grande autorité religieuse de Tivaouane tenu lors de la cérémonie organisée hier, jeudi, aux Champs de Courses. C’est ce qu’exige le CNRA qui a déclaré dans un communiqué, que certains mots qui y figurent sont «aux antipodes» de la concorde nationale : «Les Sénégalais ont communié mercredi et jeudi, célébrant successivement le Maouloud et la Nuit de la Nativité. Ces deux dates marquantes des calendriers musulman et chrétien ont été de grands moments de prières pour la consolidation des liens entre croyants de confessions diverses, mais dont les adeptes cultivent la Paix et prônent la Concorde et la Cohésion nationales» peut-on lire dans le communiqué.

Mais cette cohésion et cette concorde ne peuvent exister avec un certain type de discours : «C’est dans ce contexte, que le Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) a relevé dans la diffusion en direct, ce jeudi 24 décembre 2015, d’une déclaration aux antipodes de ces prières collectives », révèle l’instance dirigée par Babacar Touré.
 
Poursuivant, l’organe de régulation pointe du doigt : «Lors d’une cérémonie organisée aux Champs de Courses de Tivaouane, une autorité religieuse recevant des « nouveaux convertis à l’Islam », a eu des propos pouvant donner lieu à une mauvaise interprétation, alors que sa religion recommande respect aux « Gens du Livre ».
                                                                                                    
Et Babacar Touré de conclure : «Le CNRA en appelle à la vigilance de tous les éditeurs de radios et de télévisions, pour que soient apportés les correctifs nécessaires aux fins d’empêcher toute (re)diffusion des passages faisant référence aux « Ténèbres » et à « la Lumière » comme points de départ et d’arrivée des nouveaux convertis dans la religion musulmane».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 25 Décembre 2015 - 09:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter