CNRI-Attaques contre Mbow et Cie : Forum civil et M23 torpillent l’APR

Ça sent le souffre. Commandé par le président Sall, le rapport de la Commission Nationale des Réformes des Institutions devient une véritable patate chaude entre les mains de Macky. Après l’Alliance des Forces du Progrès (AFP) et même de Rewmi d’Idrissa Seck qui protège Amadou Makhtar Mbow et Cie, le Forum civil et le M23 entrent dans la danse. S’érigeant en bouclier, Mouhamadou Mbodj, coordonnateur de l’organisation de défense des droits de l’homme (forum civil) et Mamadou Mbodj du mouvement de contestation né le 23 juin 201, flingue le parti présidentiel, l’Alliance Pour la République.



CNRI-Attaques contre Mbow et Cie : Forum civil et M23 torpillent l’APR

Les récriminations du parti au pouvoir suite à la publication du rapport de la CNRI dérangent le Forum Civil dont le coordonnateur, Mouhamadou Mbodj dézingue les apéristes. Pour lui, ce n'est pas la peine de s'épancher sur les média, le président Sall qui a institué la CNRI par décret, est le seul habilité à apprécier le travail. Pour toutes ces raisons, les collaborateurs de Macky doivent garder le silence, ce d'autant plus, martèle-t-il qu'on n'est pas encore dans la phase de validation du projet. La Constitution est une affaire du peuple, non une affaire de parti encore moins de collaborateurs du chef de l'Etat, ni même de droit, c'est une affaire politique indique le camarade de Birahim Seck qui enfonce le clou.
« Dire qu'on n'a pas besoin de toucher à l'architecture institutionnelle, c'est se payer la tête des Sénégalais ».


Le coordonnateur du M23 va plus loin. « Les apéristes sont dangereux pour ce pays » rage Mamadou Mbodj qui n'y va pas de main morte pour asséner qu'en lieu et place des intérêts du Sénégal, le parti présidentiel ne voit que les intérêts crypto-personnel du clan. Pour lui, le rejet en bloc du rapport de la CNRI par l'APR n'est pas du tout normal même si consent-il dans les colonnes du journal « le populaire », « des réserves peuvent être émises ».


Tout comme Mouhamadou Mbodj du forum civil qui sur le fumeux point de la séparation de la fonction de chef de l'Etat et de chef de parti, dit être d'accord avec Moustapha Cissé LO et Cie. « Sur le principe, personne ne peut séparer ces deux fonctions », avoue-t-il, tout en précisant toutefois à Macky Sall qu'il ne peut pas faire pire que son prédécesseur, Wade. « Macky Sall a été élu sur les besoins irrépressibles de changer la gouvernance politique et institutionnelle. Il ne peut pas faire moins que Wade » charge-t-il.



Mercredi 19 Février 2014 - 10:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter