COP21: le projet d'accord exposé aux 195 délégations

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, présente les grandes lignes d'un projet accord finalisé aux 195 délégations étrangères présentes au Bourget depuis quinze jours. Celles-ci doivent ensuite l'adopter, dans la journée, lors d'une deuxième séance plénière, ce qui n'exclut pas la poursuite d'ultimes négociations bilatérales. François Hollande doit également prendre la parole dans la journée.



Six ans après le rendez-vous manqué de Copenhague, les intenses tractations pour limiter le réchauffement de la planète étaient toutes proches samedi de la ligne d'arrivée avec la présentation d'un projet d'accord final aux délégations de 195 pays réunies près de Paris. Au terme d'une relecture ligne par ligne, la présidence de la conférence sur le climat (COP21) a annoncé dans la nuit la finalisation d'un texte de compromis.Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères et président de cette COP, a présenté ce projet d'accord en fin de matinée lors d'une première séance plenière, après traduction dans les six langues de l'ONU.

« Nous voici presque au bout du chemin, et
au début d'un autre
 », a commencé par déclarer Laurent Fabius. Le ministre, les larmes aux yeux, a poursuivi : « J'avais anoncé une méthode faite d'écoute et de transparence » pour que « chaque partie puisse être entendu et comprise ». « Plusieurs ministres facilitateurs ous ont permis de trouver des compromis, je les remercie. »
« Nous sommes parvenus à un projet d'accord ambitieux et équilibré qui reflète la position des parties », a déclaré Laurent Fabius. « Le projet d'accord est différencié, juste, durable, juridiquement contraigant », a-t-il ensuite dévoilé, précisant que le texte vise à contenir le réchauffement « bien en-deça » de 2°C et « s'efforcer de le limiter à 1,5°C ».

« Un nouvel objectif chiffré doit être défini au plus tard après 2025 », avec un bilan des progrès tous les cinq ans. S'il est adopté, ce texte sera un « véritable tournant historique », s'est-il encore félicité.

Tout n'est pas encore terminé. Le texte doit encore être approuvé par consensus.Le président français François Hollande se rend au Bourget pour cette séance et pourrait intervenir à la tribune, ont fait savoir ses services.
source:rfi.fr


Dior Niang

Samedi 12 Décembre 2015 - 10:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter