CREI : Abdoulaye Baldé ressorti après moins d’une heure face aux juges, il tient sa mise en demeure



Le face-à-face n’aura pas duré. A la Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite (CREI) ce vendredi matin, le maire de Ziguinchor et leader de l’Union des Centristes du Sénégal (UCS) n’est resté que qu’une quarantaine de minutes. Arrivé à 10 heures passées, il est ressorti à 11h05, précisément. Pour l’heure, aucune déclaration puisque celle-ci a été empêchée par les forces de l’ordre. Le maire de Ziguinchor a ainsi regagné son véhicule avant de faire route vers son siège sis sur la Voie de Dégagement Nord (VDN) où il devrait faire sa déclaration. Le face-à-face a été court mais fumeux. Une foule de sympathisants a fait le déplacement, dont la tante d’Abdoulaye Baldé qui s’est même évanouie, les députés Thierno Bocoum de Rewmi, Seynabou Wade de Bokk Gis Gis. Pour disperser la foule, les forces de l’ordre ont dû larguer des tirs de grenades lacrymogènes.
 

Mais rien n’y fera, la maman est restée sur sa position, prête à mourir pour son fils. Affaire à suivre pour la déclaration d’Abdoulaye Baldé sur son face-à-face avec les juges de la CREI qui a convoqué le maire de ziguinchor dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis après avoir découvert plus d’un milliard dans son compte en banque. Après la tempête, calme plat devant la CREI, souligne notre reporter sur place. 


Vendredi 11 Juillet 2014 - 13:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter