CREI : MOCAD/Bokk Defar demande au président Sall de poursuivre sa logique



CREI : MOCAD/Bokk Defar demande au président Sall de poursuivre sa logique
Le Secrétariat Exécutif du MOCAD/BOKKDEFAR s’est réuni à son siège ce lundi 23 mars 2015 en urgence suite au verdict annoncé par le juge de la cour spéciale CREI condamnant Monsieur Karim Wade à six (06) ans ferme plus une amende de cent trente-huit milliards (138.000.000.000 CFA). MOCAD/BOKK DEFAR interpelle «le président de la République de poursuivre sa logique étant entendu que la machine est enclenchée, la CREI est une loi de 1981 cela veut dire toutes les personnes qui ont eu à exercer la fonction publique (ministres ; directeurs généraux…) à partir de cette date doivent répondre de leur gestion et ne plus accepter dans les rangs de la majorité la transhumance politique pour ne pas protéger d’autres dignitaires ».

 
Djibril Ndiaye et Cie regrettent «la résurrection de cette cour spéciale qui à (son) avis pourra plonger le Sénégal dans un système de revanchisme et creuset, un fossé entre sénégalais. MOCAD/BOKKDEFAR interpelle «directement le président Macky Sall garant de la cohésion sociale à oeuvrer pour la paix et de prendre toutes les dispositions pour la cultiver ». « L’état est de mythes et de réalités et notre impression que l’état est en sens dessus-dessous s’accroit du fait d’une absence de dialogue entre le pouvoir et l’opposition d’une part, et d’autre part du fait que la CREI est une cour source de polémiques et de dissensions », soutient le coordonnateur général qui appelle «le peuple sénégalais à plus de sérénité et de préserver ce qui nous unis tous : le SENEGAL».
 


Lundi 23 Mars 2015 - 21:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter