CREI-Verdict contre Karim Wade: Une audience aux allures de meeting

Le dernier acte du procès du siècle à savoir Karim Wade et ses présumés complices devant la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) a vécu ce 23 mars. Le délibéré a été rendu devant le Secrétaire général national, Me Abdoulaye Wade et les militants du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) qui ont fait le « show ».



Devancé par ses militants qui ont assiégé les portes du Tribunal de Dakar, bien avant l'ouverture desdites portes à 08 heures précises, c'est 09h15 que le président sortant par ailleurs père de Karim a fait son entrée dans la salle 4. le meeting démarre alors. "Gorgui", "Karim président", scandent les libéraux à tue-tête. Escorté par son Directeur de cabinet, Amadou Tidiane Wane, Samuel Sarr et le coordonnateur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Oumar Sarr.



Les libéraux entubent un autre refrain celui de l'hymne de la Renaissance Afrique de Wade: "Africain, Africain, combattants de la liberté...". Avant d'exiger la libération de Karim. "Liberté, liberté", crient hommes, femmes, jeunes et vieux. A 09h29, Djibo KA arrive, sous les applaudissements. Du côté de la place des juges, les choses commencent à bouger vers les coups de 09h51. On procède aux derniers réglages des micros, etc. Le président Henry Grégoire Diop fera son entrée à 10h00. Il est suivi de ses assesseurs et du parquet spécial...Les


Commence alors la lecture du délibéré par la Cour devant Wade et les libéraux. La sentence tombe plus d'une heure après. Six (6) ans de prison en plus de payer 138 milliards de F CFA, cinq (5) ans pour Mamadou Pouye, Bibo Bourgi, Alioune Diassé, Evelyne Riout Delatre. Seuls Mbaye Ndiaye et Pierre Agbogba ont échappé. Ils ne sont plus considérés comme complices de Wade-fils. La réaction ne tarde pas du côté du public: "Ce procès est politique", crie libéral. "C'est faux", réagissent d'autres. Ceci, entre pleurs, cris et scènes d'hystérie...Une vieille dame s'est même évanouie. Elle sera réanimée avec de l'eau. Imaginez le dispositif sécuritaire de mise ce matin au Tribunal de Dakar.

 




Lundi 23 Mars 2015 - 14:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter