Caisse d’Avance : Mbaye Touré avoue l’usage de faux

L’audition de Mbaye Touré par le Doyen des juges ce vendredi a permis de cerner certains points de l’affaire de la Caisse d’avance de de la mairie de Dakar car, le Daf de l’institution a réaffirmé l’usage de faux dans cette affaire.



Caisse d’Avance : Mbaye Touré avoue l’usage de faux
Mbaye Touré a avoué une nouvelle fois l’usage de faux dans l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar. En effet, le Directeur administratif et financier (Daf) a déclaré au Doyen des juges ce vendredi, lors de leur face-à-face, que les commandes de riz,  et de mil, ainsi que les procès-verbaux de réception qui permettaient de remettre au maire de Dakar 30 millions de francs CFA par mois étaient fictifs.

Libération qui donne l’information, a par ailleurs fait savoir que cette thèse a été aussi soutenue, auparavant, par le coordonnateur de l’Inspection générale des services municipaux, Amadou Moctar Diop, ainsi que par Yatma Diaw, le chef de la Division financière et comptable qui ont reconnu que les procès-verbaux de réception de commandes livrés par le GIE Tabaar, sont des faux.

Et Abdoulaye Diagne, comptable-matière de la Ville de Dakar avait déclaré la veille que ce sont d’anciennes factures remises à la mairie dans le cadre d’un marché de bureau qui ont servi à la falsification. D’ailleurs a-t-il précisé toujours selon le journal, que le GIE Tabaar ne fonctionnait plus depuis 2008.

Ousmane Demba Kane

Lundi 20 Mars 2017 - 09:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter