Cameroun : 7 morts dans un double attentat-suicide dans l’Extrême-Nord

Au moins sept personnes ont été tuées et une vingtaine blessées dimanche matin au Cameroun dans un double attentat-suicide à Kolofata, ville de la région de l'Extrême-nord, régulièrement visée par les islamistes nigérians de Boko Haram.



Cameroun : 7 morts dans un double attentat-suicide dans l’Extrême-Nord

« Les premières informations en notre possession font état de neuf morts (dont les deux kamikazes, ndlr) et d’une vingtaine de blessés », a indiqué sous couvert d’anonymat un responsable de l’armée camerounaise, précisant bien qu’il s’agissait d’un « bilan provisoire ».

Kolofata se trouve non loin de Kerawa, visée le 3 septembre par un double attentat ayant fait au moins 20 morts.

Neuf attentats-suicides depuis juillet

Les attaques de Kolofata portent à neuf le nombre d’attentats-suicides ayant frappé depuis juillet l’Extrême-nord du Cameroun, frontalier des bastion nigérians de Boko Haram.

Outre des attentats, Boko Haram mène régulièrement dans cette région des opérations meurtrières de harcèlement des forces de sécurité camerounaises.

Une Force d’intervention conjointe multinationale (MNJTF), à laquelle doivent participer le Nigeria, le Niger, le Tchad, le Cameroun et le Bénin, a été mise en place pour mieux coordonner les efforts des différentes armées, qui agissaient jusque-là en ordre dispersé.

Vendredi, le général de brigade camerounais Bouba Dobekreo a été officiellement installé à la tête du premier secteur de cette force à Mora (extrême-nord).

Le commandant du 2e secteur sera basé à Gamboru (ville nigériane frontalière du Cameroun) et celui du 3e secteur à Baga, localité nigériane sur les rives du lac Tchad.


Jeune Afrique

Lundi 14 Septembre 2015 - 09:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter