Cameroun : Bell, Omam et Mboma saluent Yekini

La mort vendredi dernier dans des conditions troubles de l’ancien international Rashidi Yekini, vainqueur de la Can 94 avec les Super Eagles du Nigeria, provoquer de vives émotions dans la tanière des anciennes gloires des Lions indomptables du Cameroun.



Cameroun : Bell, Omam et Mboma saluent Yekini
La mort vendredi dernier dans des conditions troubles de l’ancien international Rashidi Yekini, vainqueur de la Can 94 avec les Super Eagles du Nigeria, provoquer de vives émotions dans la tanière des anciennes gloires des Lions indomptables du Cameroun. « Forcement beaucoup de regret même si je crois qu’il n’y a pas d’âge pour mourir, partir à 48 ans, c’est quand même jeune, je crois que Rashidi est parti trop tôt » estime Bell Joseph Antoine, vainqueur des Can 84 et 88 avec l’équipe nationale du Cameroun. «Je crois qu’à un moment, Yekini était le fer de lance de cette équipe du Nigeria. Le Nigeria comptait surtout sur lui pour pouvoir gagner. Je pourrais dire que grâce à lui, les Super Eagles ont gagné la coupe d’Afrique des nations 94, ils avaient fait une très belle prestation à la coupe du monde 94 aux Etats-Unis et il avait d’ailleurs inscrit un but donc, c’était un joueur important. Ces années-là, on ne parlait pas de football africain sans parler de Yekini » témoigne le meilleur gardien africain du dernier siècle. Ses pairs ex-attaquants ne sont pas restés indifférents. « Je garde de lui l’image d’un grand joueur et d’un grand homme.

C’est triste pour sa famille, pour le Nigeria, pour l’Afrique et pour le football. Mes condoléances à toute sa famille » déclare très ému, François Omam Biyik, ancien international camerounais et premier buteur à la phase finale de la Coupe du monde Italie 90. L’illustre disparu, avant de passer l’arme à gauche, souffrait apprend on ; des problèmes d’ordre neurologique et vivait dans un dénuement presque total. «Le décès de Yekini rappelle malheureusement de tristes moments de la vie de notre sport. J'aimerais rester néanmoins positif et me souvenir des nombreux buts que notre grand frère Rashidi nous a offerts. Il était de ces buteurs qui ont marqués plusieurs éditions de CAN et coupe du monde. J'ai une pensée forte pour nos frères nigérians ainsi qu'à sa famille. La famille du football est en deuil... » Affirme les larmes au bord des yeux, Patrick Mboma, ex buteur des Lions indomptables et ballon d’or africain 2000.  

Source : StarAfrica.com


Lundi 7 Mai 2012 - 12:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter