Cameroun-Croatie: les «Lions indomptables» à un tournant

L’équipe du Cameroun doit battre celle de la Croatie, ce 18 juin à Manaus, si elle veut maintenir ses chances de se qualifier en 8es de finale de la Coupe du monde 2014 de football. Ce match décisif devrait pourtant se jouer sans Samuel Eto’o, qui a évoqué sa blessure en conférence de presse.



Le Camerounais Samuel Eto'o. REUTERS/Andres Stapff
Le Camerounais Samuel Eto'o. REUTERS/Andres Stapff

Samuel Eto’o, poche de glace sur le genou droit, est en grande discussion avec le staff médical de l’équipe du Cameroun, ce 17 juin 2014 à Manaus. Celui qui a déjà annoncé sur twitter son forfait pour le deuxième match des Camerounais en Coupe du monde, ne semble pas en mesure de s’entraîner avec ses partenaires, qui s’activent sur la pelouse de l’Arena Amazonia.

En conférence de presse, quelques instants plus tôt, il tentait pourtant d’entretenir le suspense quant à sa participation au match face à la Croatie: « Le football, c’est aussi des petits secrets. On ne peut pas révéler nos forces et nos faiblesses à l’adversaire. » Avant d’admettre, fataliste : « Comme les médecins l’avaient diagnostiqué, j’ai besoin de dix jours pour récupérer. Mais on n’a pas ces dix jours. On doit jouer tous les quatre jours. On travaille mais on n’a pas beaucoup de temps. »

La blessure de Samuel Eto’o, réveillée lors de la défaite 1-0 face au Mexique, a engendré un nouveau psychodrame autour des « Lions indomptables ». Une polémique que Volker Finke, le sélectionneur, tente de calmer : « Le plus important est que Samuel soit avec nous. Peut-être comme remplaçant. Mais c’est vraiment très très difficile (de se prononcer sur sa disponibilité), parce qu’on ne peut pas faire des miracles comme ça. »

« Nous méritons de gagner le match »

 

Le capitaine du Cameroun, avec son ton inimitable, a ensuite voulu recentrer le débat sur ce match crucial face aux Croates, le 18 juin à Manaus. « Nous méritons de gagner le match de demain, parce que nous avons fait tellement d’efforts et nous avons enduré tellement de choses », lâche l’attaquant. Il ajoute : « Tout peut être vraiment ouvert lors de la dernière journée (dans le groupe A). Mais nous savons qu’il ne faut pas perdre demain. Ce score (1-1 entre le Brésil et le Mexique) nous donne la possibilité d’atteindre la dernière journée avec toutes nos chances de passer en 8es ».

Côté croate, on est également dos au mur après avoir perdu 3-1 contre le Brésil, en match d’ouverture. Nico Kovac a commencé à préparer ce choc face au Cameroun, le 31 mai, lors d’une rencontre de préparation face aux Maliens (2-1). « En affrontant le Mali, nous avons essayé de simuler la rencontre face au Cameroun, explique le sélectionneur croate.  Mais ça ne peut pas remplacer un match de Coupe du monde. Nous savons tout des Camerounais et ils savent tout sur nous. Ce sera un match très difficile ».

« Je pense que ce match-là va se décider grâce à l’esprit d’équipe. Et moi, j’ai confiance en mon équipe », assure Volker Finke, le sélectionneur du Cameroun. Et Samuel Eto’o de souligner : « Il faut que notre groupe reste soudé, même si le pire des scénarios se présente. »

Source : Rfi.fr


Dépêche

Mercredi 18 Juin 2014 - 08:55