Cameroun/Gestion droits d'auteur: la ministre de la Culture donne l'agrément à une nouvelle société

La ministre camerounaise des Arts et de la Culture, Ama Tutu Muna a annoncé lundi soir avoir attribué "l’agrément pour la gestion des droits d’auteur à la Société camerounaise civile de musique (Socacim)" alors qu’un comité ad-hoc mis en place par le Premier ministre travaille sur le dossier.



"La ministre de la Culture et des Arts informe les ayant droits que l’agrément aux fins de la gestion collective des droits d’auteur a été accordé à la Société camerounaise civile de musique", indique un communiqué de Mme Ama Tutu.

 

La décision de la ministre intervient au moment où les artistes camerounais attendent les résolutions du comité ad-hoc mis sur pied début mai par la Premier ministre Philemon Yang, pour résoudre la crise qui secoue le monde de la musique au sujet de la légalité de la société devant gérer les droits d’auteur et les droits voisins.

 

La Socacim est une nouvelle société créée en avril par l’artiste Roméo Dika, candidat malheureux lors de l'élection de novembre 2013, à la tête de la Société camerounaise de l’art musical (Socam), chargée de gérer les droits d'auteur.

 

Cette élection avait été remportée par le chanteur Ndedi Eyongo et annulée un mois après par la ministre Ama Tutu pour sa double nationale (camerounaise et américaine, Ndlr). Une annulation qui a créé jusqu’à ce jour un bras de fer entre la ministre et certains artistes.

 

La création de la Socacim de Roméo Dika, un proche de Ama Tutu, selon des médias locaux, a été annulée par le Premier ministre Philémon Yang qui a par la suite mis sur pied ce comité ad-hoc.


ALERTE INFO

Mardi 19 Mai 2015 - 11:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter