Cameroun/ Limogeage de Roger Milla : Le MINSEP ouvre une enquête

physique (MINSEP) dirigé par Adoum Garoua, a ouvert une enquête pour cerner les raisons du limogeage de Roger Milla par la Fédération camerounaise de football (Fécafoot).



Cameroun/ Limogeage de Roger Milla : Le MINSEP ouvre une enquête
Le ministère camerounais des Sports et de l'éducation physique (MINSEP) dirigé par Adoum Garoua,  a ouvert une enquête pour cerner les raisons du limogeage de Roger Milla par la Fédération camerounaise de football (Fécafoot).  « J'ai suivi cette révocation sur les antennes, comme vous. Connaissant tous la place qu'occupe Roger Milla dans le mouvement sportif, et le rôle qu'il joue pour la promotion du sport dans notre pays, j'ai demandé au président de la Fédération camerounaise de football de me faire tenir ce dossier pour connaître les raisons profondes de cette révocation », a informé  Adoum Garoua au cours d'une conférence de presse mardi à Yaoundé. Et d’Ajouter : « Il n'y a pas d'opposition entre le ministère des Sports et la Fédération camerounaise de football. Bien plus, nous sommes liés par des conventions et sommes condamnés à travailler ensemble dans le stricte respect des textes car chacun doit faire son travail d'une manière professionnelle. On va se rassoir avec la FECAFOOT afin que chacun sache ce qu'il a à faire.»
 
Pour fait, à la suite de la session ordinaire de l'Assemblée générale de la Fécafoot tenue le 16 mai à Yaoundé, Roger Milla a été relevé de ses fonctions de président d'honneur de l’instance fédérale pour propos injurieux à l’encontre du président statutaire et  ses collaborateurs. Ces  pontes de la Fécafoot accusent également le Vieux Lion d'avoir appelé publiquement à des manifestations populaires et à l'insurrection contre la Fédération. Ils font effet référence à la création le 8 mai à Yaoundé par  l’ancien buteur des Lions Indomptables, d'un Comité citoyen pour le redressement du football camerounais. Ce comité qui regroupe des écrivains, journalistes, membres de la société civile, artistes et leaders d'opinion, a pour objectifs d'obtenir le départ immédiat de l'équipe dirigeante actuelle de la Fédération camerounaise de football, le recrutement d'un entraîneur charismatique et compétent pour l'équipe nationale, et l'annulation des sanctions contre Samuel Eto'o fils, suspendu pour huit mois après avoir refusé de jouer un match amical contre l'Algérie en novembre 2011.


Source : StarAfrica.com


Jeudi 24 Mai 2012 - 12:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter