Cameroun-Mexique, une équation à onze inconnues

Les Lions indomptables ont l'obligation de l'emporter face au «Tri» mexicain, s'ils veulent passer le premier tour.



 y est! Nous y sommes. Ce 12 juin, les Lions indomptables du Cameroun descendent dans l’arène pour leur premier match de ce Mondial 2014. Ils affrontent le Mexique, un adversaire, loin d’être négligeable dans cette compétition. Le match Cameroun-Mexique de ce soir, intervient après le Brésil-Croatie qui a vu l’équipe organisatrice l’emporter par 3 buts contre 1, mettant ainsi la pression sur les autres équipes de la poule A.

Dans ce contexte, que va pouvoir faire le Cameroun? La préparation des Lions indomptables à ce Mondial a été fortement critiquée et ils sont loin de partir favoris, malgré quelques individualités sur lesquelles ils peuvent compter (Samuel Eto’o en tête).

«Ce match est déterminant du destin du Cameroun dans la compétition, et il est clair qu’une victoire éventuelle des amis de Samuel Eto’o leur garantira une aventure encore pleine d’espérance», estime ainsi Camfoot. Le site spécialisé sur le football camerounais ajoute que, en réalité, tout reposera sur les choix tactiques opérés par le sélectionneur des Lions, Volker Finke.

Comme, on le sait déjà, l’Allemand a choisi, pour cette rencontre, un schéma tactique en 4-3-3. Mais si cela «ne surprend personne, ce sont plutôt les hommes qui étonnent parfois», estime pour sa part Camerpost. Comme gardien de buts, par exemple, Charles Itandje du Kontasport FC de Turquie a été préféré à Sammy N’djock. En défense, l’on aura des joueurs comme Matip, en milieu de terrain le trio Mbia-Song-Enoh Eyong. Et Eto’o et Webo à l’attaque.

Dans tous les cas, pour le Cameroun, une victoire est impérative face au Mexique, s’il veut se qualifier dans ce groupe qui n’est pas réputé pour être facile, comme le confirme Eurosport. Mais les poulains de Volker Finke semblent avoir un bon moral et une forte motivation. Dans des propos rapportés par le site du quotidien Cameroon Tribune, le milieu de terrain Jean Makoun II, fait savoir que le mot d’ordre est «le maintien de l’union sacrée autour des Lions». Cameroon Tribune ajoute que les Lions indomptables est sans aucun doute la sélection africaine la plus expérimentée, avec sept participations en Coupe du monde. Et même si les dernières prestations n’ont pas été glorieuses, l’équipe effectue une remontée prometteuse.

«C’est clair qu’on a un petit esprit de revanche. En 2010, on était presqu’à côté de la plaque. Mais quatre années ont passé et je pense qu’on a tous grandi. On va faire preuve de maturité, tout en essayant de guider ceux qui découvrent la compétition. Il y a un bon mélange dans ce groupe», lance le défenseur Nicolas Nkoulou, cité par RFI.

Est-ce pour confirmer le bon moral de ses coéquipiers que Samuel Eto’o a adressé une lettre aux supporteurs camerounais, le 12 juin, via son compte Facebook?

«Nous allons nous battre contre vents et marées, pour porter très haut, le flambeau de notre équipe nationale, les Lions indomptables “symbole ardent de foi et d’unité”, pour la gloire du Cameroun et de l’Afrique», écrit-il dans un mélange d’émotion et de fort accent patriotique.

Il faut dire que les Lions, ainsi gonflés à bloc, auront en face d’eux une sélection mexicaine qui évoluera en 3-5-2. Par ailleurs, comme le rappelle RFI, les Mexicains ont vécu «une campagne de qualification pour ce Mondial 2014 plutôt chaotique». Et le «Tri», comme les Lions indomptables joue son va-tout pour cette première rencontre, à Natal, dans le nord-est du Brésil. Mais, comme le dit le site Goal, «les Camerounais ont un précieux avantage par rapport à leurs concurrents directs: ils n’affronteront la Seleçao que lors de la troisième journée de la phase des poules».

Raoul Mbog


slateafrique

Vendredi 13 Juin 2014 - 12:08