Cameroun : Samuel Eto’o, un Lion isolé et retranché

Arrivé en sélection du Cameroun pour préparer le match contre le Togo avec ses propres provisions de nourriture et son matériel d’entraînement, Samuel Eto’o apparaît comme isolé du reste du groupe des Lions Indomptables. Méfiant envers les dirigeants de la Fédération camerounaise, l’attaquant de l’Anzhi Makhachkala commence même à agacer ses coéquipiers.



Cameroun : Samuel Eto’o, un Lion isolé et retranché

Les apparences sont souvent trompeuses. Une fois de plus, l’adage s’est vérifié avec l’ambiance qui règne actuellement autour de la sélection du Cameroun. Après les déclarations appelant à l’unité nationale pour le match des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 face au Togo, les Lions Indomptables apparaissent moins unis qu’il n’y paraît. Et pour trouver l’origine de ce "malaise", il suffit de se tourner vers un homme : Samuel Eto’o.

Arrivé en sélection pour préparer ce match contre le Togo, l’ancien de l’Inter Milan et du FC Barcelone en a surpris plus d’un par son attitude. Après sa sortie médiatique pour indiquer qu’il sentait son intégrité physique menacée par certains dirigeants de la Fédération camerounaise, notamment le président Iya Mohammed dont il ne cesse de critiquer les agissements, c’est avec ses propres provisions de nourriture et son propre matériel d’entraînement que Samuel Eto’o a rejoint le lieu du stage des Lions Indomptables à Mbankomo.

Makoun et Angbwa comme seuls interlocuteurs

Sur place, la presse locale indique même que le capitaine "s’isole systématiquement du reste du groupe" et qu’il "ne boit ni, ne mange rien de ce qui est offert par les autorités camerounaises lors de ce stage." Par cette attitude, Eto’o en est venu à exaspérer certains de ses coéquipiers. D’après nos informations à Afrik-Foot, Stéphane Mbia serait ainsi monté au créneau pour avoir une explication avec le capitaine et lui reprocher cet isolement systématique alors que lui même avait appelé à l’union sacrée. Le ton serait alors monté entre les deux hommes, avant que des membres du staff n’interviennent pour calmer les esprits

Un spectacle qui fait clairement désordre dans la Tanière des Camerounais. Mais Mbia ne serait pas le seul à condamner le comportement de "survie" de Samuel Eto’o. L’attaquant ne parlerait d’ailleurs plus qu’à deux joueurs, Jean II Makoun et Benoît Angbwa, ses relais pour faire passer ses messages. C’est donc coupé du reste du groupe qu’il vit désormais en attendant le match face aux Eperviers et il pourrait en payer le prix fort sur le terrain. Une situation dont les supporters se seraient passés volontiers.
Afrik sport



Jeudi 21 Mars 2013 - 15:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter