Cameroun: violents combats à la frontière avec la RCA

Au Cameroun, des affrontements ont eu lieu lundi entre des bandes armées et les forces de défense à Ngaoui dans la région de l'Adamaoua, à la frontière avec la République centrafricaine. Le pays, déjà en proie à une guerre ouverte contre Boko Haram le long de sa frontière avec le Nigeria, doit aussi faire face à sa frontière avec la RCA à des incursions d’éléments incontrôlés de Seleka et anti-balaka qui sèment la terreur dans la région.



Une colonne de soldats camerounais. RFI/Sarah Sakho
Une colonne de soldats camerounais. RFI/Sarah Sakho

L’accrochage dans la localité de Ngaoui près de la frontière avec la RCA a eu lieu très tôt dans la matinée de lundi. Les assaillants avaient pour intention, selon le sous-préfet de la région, de faire libérer quelques-uns de leurs compagnons détenus dans un commissariat de la ville.

La tension à ce poste frontière remonte en réalité à jeudi dernier, après l’assassinat par des miliciens centrafricains, d’un riche commerçant camerounais dans la localité de Saboua. La frontière entre les deux pays a aussitôt été fermée et les bandes armées, non clairement identifiées qui ont attaqué Ngaoui, ont été violemment contrées par les forces camerounaises.

Autre front dans le Nord

A Limani, dans la région de l’extrême nord, et quasiment dans le même temps, une autre faction de l’armée camerounaise faisait face à des assaillants de Boko Haram. La secte islamiste exerce dans la région une pression quasi quotidienne notamment autour des villes de Kolofata et Fotokol.

Ces dernières semaines, elle a essuyé de gros revers dans ses combats face aux soldats camerounais mais sans jamais relâcher son harcèlement.


Rfi.fr

Mardi 23 Septembre 2014 - 12:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter