Campagne électorale : Thiès, la conquête irréalisable pour Wade ?

Convaincre la population de Thiès à une élection a toujours été le fardeau pour Me Abdoulaye Wade et le Parti Démocratique Sénégalais (PDS), depuis la rupture avec l’ancien N2 du parti Idrissa Seck. Ce mercredi, en prélude de la présidentielle 2012, un meeting du candidat des FAL 2012 qui a suscité de violentes manifestations des populations et des agressions à l’encontre des journalistes ont ressuscité la question « Thiès reste-t-il sceptique contre Wade ? »



Campagne électorale : Thiès, la conquête irréalisable pour Wade ?
L’accueil réservé au candidat Abdoulaye Wade à Mbacké en campagne d’ouverture est loin de ressembler à celui de ce mercredi à Thiès. En effet, avant même la tenue du meeting, les membres du M23 de la cité du rail avaient promis de barrer la route aux libéraux. Des menaces qu’ils ont mis à exécution, en procédant par de violentes manifestations contre la candidature du leader des FAL 2012.
 
Des quartiers périphériques à l’instar de Silma ont constitué le théâtre de longues manifestations des jeunes du mouvement des forces vives de la nation, excités par l’annonce de l’arrivée d’Abdoulaye Wade. Par ailleurs, des routes ont été barrées et des pneus brûlés par des jeunes de Rewmi. Des manifestations qui ont perturbé le meeting de Me Wade et que les policiers ont fini par étouffer grâce une intervention musclée.
 
A Thiès également, la presse locale a dénoncé des attaques et des agressions à leur encontre, de la part de la mouvance présidentielle. Ce qui a incité au SYNPICS de faire recours à une plainte contre les accusés. Le journal « L’observateur » nous indique dans la même veine que l’œil d’un enfant de 02 ans a été crevé par les forces de l’ordre. Une kyrielle d’incidents qui fait dire que Thiès demeure une conquête insoluble pour Abdoulaye Wade et le PDS.


Jeudi 9 Février 2012 - 10:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter