Campagne électorale au Niger

Au Niger, officiellement ouverte il y a deux jours, la campagne pour la presidentielle couplée aux legislatives bat son plein.



Près de 7,5 millions d'électeurs doivent choisir entre 15 candidats lors du scrutin présidentiel qui sera couplé aux législatives.

Le président nigérien Mahamadou Issoufou, qui brigue un second mandat lors de l'élection du 21 février, a promis dimanche à ses partisans une victoire "dès le premier tour".

"Nous allons passer dès le premier tour", a lancé le président sortant, lors d'un meeting devant plus de 2.000 personnes réunies dans la salle du Palais des Congrès de Niamey.

M. Issoufou a notamment mis en avant "son bilan positif" à la tête du pays qui constitue "des atouts" à même de lui "assurer" une réélection pour un deuxième quinquennat.

M. Issoufou a "souhaité" que la campagne électorale lancée samedi "se déroule dans la paix" et "dans l'apaisement".

"Je souhaite que cette campagne soit l'occasion de débats programme contre programme" et qu'elle "ne se réduise pas à des insultes", a-t-il lancé.

Samedi, M. Issoufou avait tenu un meeting électoral à Diffa, une région située dans le sud-est et proche du Nigeria, victime depuis 2015 d'attaque meurtrières des islamistes armés de Boko Haram, selon la télévision d'Etat.

L'opposition a répété à maintes reprises qu'elle estimait une réélection de M. Issoufou "impossible".

Source: BBC Afrique 



Lundi 1 Février 2016 - 14:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter