Can 2015 : les bafana bafana pas impressionnés par le statut de favori de l’algérie



Can 2015 : les bafana bafana pas impressionnés par le statut de favori de l’algérie

La 30ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations débute ce samedi 17 janvier en Guinée Equatoriale, avec la participation de 16 nations qui s’affronteront lors de 32 matchs.

Mais pour le groupe D (Algérie, Afrique du Sud, Ghana, Sénégal), qualifié de poule de la mort, la compétition débute le 19 janvier. Pour leur entrée dans cette CAN 2015, les Bafana Bafana seront opposés au Fennecs d’Algérie. Et le statut de favori d’une Algérie auréolée de son huitième de finale héroïque contre l’Allemagne au Mondial-2014, ne semble guère faire peur au Bafana Bafana.

Face aux Fennecs, c’est l’optimisme qui prévaut total dans le camp des Bafana Bafana, qui semblent ne pas avoir peur de l’Algérie. Ils se disent prêts à contrer les coéquipiers de Sofiane Feghouli et arracher carrément la victoire. «On est prêts pour ce match et pour le tournoi au complet. On s’est bien préparés et notre objectif est de gagner face à l’Algérie ce lundi», a dit Tokelo Rantie a nos confrères du Buteur.

Même son de cloche pour Thuso Phala (SuperSport/ Afrique du Sud) qui a souligné que la tâche, même si elle s’annonce compliquée pour son équipe, ne peut aboutir qu’à la victoire. «On connaît bien l’Algérie. C’est une équipe solide et on sait que ça ne va pas être facile pour nous. Néanmoins, nous aussi, nous avons des atouts et je peux vous dire qu’on donnera tout pour empocher les trois points. Ce qui est sûr, c’est qu’on est prêts.»

Les Bafana Bafana auront à cœur d’honorer la mémoire de leur capitaine Senzo Meyiwa. Le meurtre du gardien de but a soudé toute l’Afrique du Sud derrière son équipe. Ce n’est que la deuxième fois, après 2008, que les Sud-africains sortent des éliminatoires pour participer au tournoi final. Sans pression, ces joueurs qui évoluent tous dans le championnat local, joueront pleinement leurs chances.


Africatopsports

Dimanche 18 Janvier 2015 - 09:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter