Can2015-Augustin Senghor: « Il faut qu’on continue à travailler pour l’essentiel »



Can2015-Augustin Senghor:  «  Il faut qu’on continue à travailler pour l’essentiel »
Premier de cette poule C, le Sénégal comptait sur un match nul face à l’Algérie pour se qualifier en quart de finale. Mais la surprise a été bien désagréable pour les lions et pour la Fédération sénégalaise de football qui exprime sa déception après l’élimination de l’équipe. « Je pense qu’aujourd’hui tout le monde s’attendait à ce qu’on puisse passer ce cap psychologique des quarts.
 
Malheureusement on n’a pas pu. On n’est pas bien rentré dans le match et on l’a mal terminé, pense Me Augustin Senghor, président de la Fsf.  On est éliminé à ce stade du premier tour. C’est forcément une déception parce qu’on s’était fixé l’objectif d’aller jusqu’en quarts de finale de cette compétition ».  Malgré les choix contestés du sélectionneur, le président de Fsf se garde tout de même de les commenter en public. « A ce niveau on est une fédération assez responsable. On ne peut pas commenter les aspectes tactiques de l’entraîneur à chaud et en public. Nous devons analyser tout cela à froid et prendre la parfaite mesure de ce qui a été fait dans de cette compétition sur le plan technico-tactique et sur tous les autres aspects de cette compétition.
 
 Il y avait un silence de cathédrale dans les vestiaires. Ce n’était pas la joie. Il y avait de la déception et certains l’ont exprimé à leur manière », a-t-il fait savoir.  Et de poursuivre, « nous avons quand même tenu à dire que c’est un groupe qui ne doit pas mourir parce qu’il y a encore un potentiel. Il y a encore un groupe qui est né. Il faut qu’on continue à travailler pour l’essentiel.
 
A partir du moment où on est éliminé, c’est une perte pour tout ce que l’Etat a fait et pour tout ce que la fédération a fait mais aussi pour tout ce que les joueurs ont fait. Il ne faut pas penser à mettre entre parenthèses l’investissement des joueurs qui ont tout donné ». Quant à l’avenir de Alain Giresse au sein de la tanière, le président explique que pour le moment aucune décision n’a été prise même si le sélectionneur arrive en fin de contrat. « Alain Giresse est lié aujourd’hui au Sénégal par un contrat qui devait expirer bientôt. On analysera avec les membres de la fédération et avec toutes les autorités. La décision sera prise à tête reposée. On a fait du chemin avec Giresse. Il y a eu des  bons points comme il y a en a eu de moins bons ».


Mercredi 28 Janvier 2015 - 09:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter